Santé et politiques urbaines

Sous la direction de Carole Clavier et Renaud Crespin

Parce que les parcs, les pistes cyclables, le logement ou l’offre alimentaire influencent la santé de la population, les villes aussi peuvent agir pour améliorer la santé publique. Mais comment ? Ce numéro de LSP montre la diversité des liens entre santé et politiques urbaines, leurs défis et les résistances que cela soulève.

 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
TABLE DES MATIÈRES

 

Carole Clavier et Renaud Crespin 

Présentation du numéro

Article complet

 

Partie 1 — Quand la santé se diffuse dans une mosaïque de politiques publiques


Chantal Blouin, Éric Robitaille, Yann Le Bodo, Nathalie Dumas, Philippe De Wals et Johanne Laguë

Aménagement du territoire et politiques favorables à un mode de vie physiquement actif et à une saine alimentation au Québec

Résumé / AbstractArticle complet

Cet article analyse les politiques et mesures publiques mises en oeuvre depuis 2006 au Québec afin que l’aménagement du territoire devienne plus propice à l’adoption d’un mode de vie physiquement actif et d’une saine alimentation. L’analyse est fondée sur un inventaire et un codage caractérisant les mesures qui tentent de modifier l’environnement physique, pour influencer l’alimentation, l’utilisation du transport actif et public, de même que la pratique d’activités physiques diverses. Nous comparons ces mesures québécoises adoptées par les autorités locales, régionales et nationales aux recommandations scientifiques en promotion des saines habitudes de vie. Cette comparaison a été soumise à un processus délibératif incluant experts et parties prenantes. L’article présente des recommandations quant aux stratégies d’aménagement du territoire les plus prometteuses pour favoriser un mode de vie physiquement actif et une saine alimentation aux niveaux local, régional et national, ainsi que les implications que cela comporte sur le plan politique.

Mots clés : promotion de la santé, prévention des maladies chroniques, saine alimentation, activité physique, aménagement du territoire, politiques publiques favorables à la santé

Making Land-Use Planning More Favourable to a Physically Active Lifestyle and a Healthy Diet in Quebec

This article analyzes public policies and measures implemented since 2006 in Quebec, and aimed at making land-use planning more favourable to a physically active lifestyle and a healthy diet. The analysis is based on an inventory and coding scheme characterizing measures used for targeting changes in the physical environment, to influence diet, active and public transportation and physical activity. We compare these measures adopted by local, regional and national authorities in Quebec with the international scientific recommendations on the promotion of healthy lifestyles. This comparison is subjected to a deliberative process involving experts and stakeholders. The article presents recommendations for the most promising land-use planning policies, promoting a physically active lifestyle and healthy eating habits at the local, regional and national levels.

Key words: health promotion, chronic disease prevention, healthy diets, physical activity, land use planning, health promoting public policy

Elisabeth Rémy, Philippe Branchu, Marine Canavese et Nathalie Berthier

Les risques sanitaires liés aux jardins collectifs : l’expertise sur le sol urbain en débat

Résumé / AbstractArticle complet

On assiste aujourd’hui à un véritable paradoxe : les jardins collectifs urbains se développent en ville alors que les sols urbains sont peu connus. La localisation de ces jardins suscite des interrogations en termes de risques sanitaires puisque nombre d’entre eux ont été (et sont encore) implantés sur des délaissés urbains. Des controverses apparaissent sur la capacité du sol urbain à accueillir ou non des cultures à vocation alimentaire, ce que nous analysons à travers deux documents d’expertise. Nous mettrons ces deux guides techniques à l’épreuve de la notion de « science impliquée » pour expliciter d’abord les intentions et les valeurs qui constituent la démarche d’expertise ; il s’agit ensuite de comprendre ce qui distingue ces différentes formes d’expertise sur la question des cultures en ville à savoir : le rapport à la connaissance et à l’incertitude, le rapport au temps, le rapport au public et aux choix de sociétés.

Mots clés : jardins collectifs, expertise, sols urbains, risques sanitaires, incertitudes

Health Risks Associated with Collective Gardens: Expertise on Urban Soils under Debate

Today we are faced with a true paradox: collective urban gardens are growing in cities whereas so little is known about urban soils. The localization of such gardens raises questions in terms of health risks since many of them have been (and still are) implanted on abandoned land. Some points in controversy are growing to know whether urban soils can or cannot receive cultures designed for food, which we analyze through two expertise reports. We will confront the technical guidelines with the notion of « involved science ,» first in order to clarify the intentions and values underlying the expertise process. After that our purpose is to understand what distinguishes these different forms of expertise on the question of urban cultures, which means the relation to knowledge and uncertainty, the relation to time, the relation to the public and the options for society.

Key words: urban gardens, expertise, urban soils, health risks, uncertainty

Renaud Goyer

Salubrité et santé dans l’action collective en matière de logement à Montréal

Résumé / AbstractArticle complet

Le logement est une question de santé publique. Depuis plusieurs années déjà, les acteurs institutionnels reconnaissent son importance pour la santé des individus et leur famille. En effet, à partir de la notion de « déterminants sociaux de la santé », des recherches ont établi l’importance de bonnes conditions de logement pour assurer la santé des individus. Elles ont également fourni aux acteurs collectifs actifs dans le domaine du logement de nouveaux arguments dans leur lutte contre le mal-logement. En utilisant la notion de l’identité collective (Melucci, 1996), notre objectif dans ce texte sera d’analyser comment la question de la santé construit, en partie, l’action collective d’un comité logement de Montréal, le Comité logement Saint-Laurent.

Mots clés : logement, salubrité, comité logement, identité collective

Salubrity and Health Regarding Housing Collective Action in Montreal

Housing is a public health issue. For many years now, institutions have recognized its importance for the health of individuals and their families. Indeed, through the notion of social determinants of health, academics have demonstrated the importance of good housing conditions for people’s health. They also gave social movements in the housing sector new arguments in their struggle for better housing rights and conditions. Using the concept of collective identity developed by Melucci (1996), our aim in this article is to analyze the role of health and salubrity in the construction of the collective action of a particular actor, the Tenants association of Saint-Laurent.

Key words: housing, salubrity, tenants association, collective identity

Aude Nikiema, Emmanuel Bonnet, Salifou Sidbega et Valéry Ridde

Les accidents de la route à Ouagadougou, un révélateur de la gestion urbaine

Résumé / AbstractArticle complet

La relation entre mobilité et extension urbaine a donné naissance à plusieurs modèles de ville. Les pratiques d’aménagement, fortement dépendantes de l’automobile, ont participé au processus d’étalement urbain caractéristique des pays du nord. Ce modèle observé également dans les capitales africaines repose toutefois sur des modes de déplacements très variés, sources d’une grande vulnérabilité pour les usagers et d’un nombre élevé de traumatismes issus des accidents de la route. Cet article vise à comprendre en quoi l’aménagement urbain participe de cette vulnérabilité dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou. L’étude repose sur la géolocalisation des lieux d’accidents et des entrevues réalisées auprès des acteurs communaux. Les résultats montrent un lien fort entre étalement urbain et importance des accidents de la route de façon originale puisqu’ils sont caractéristiques des axes revêtus. Le développement de l’habitat est au coeur des politiques urbaines, la question de la mobilité est beaucoup plus récente, imposée par la croissance démographique. Cependant, la politique des transports en commun reste embryonnaire, le moyen de déplacement privilégié est le deux roues. Le pouvoir local ne semble pas avoir pour vocation de protéger les populations vulnérables en circulation, la valeur dominante en matière de conception du réseau routier reposant sous la garantie d’une mobilité toujours plus fluide et négligeant la sécurité routière. L’extension du réseau bitumé apparaît donc comme un facteur favorable à la multiplication des accidents de la route au Burkina Faso.

Mots clés : accidents de la route, Ouagadougou, politique urbaine, étalement urbain

Road Traffic Accidents in Ouagadougou: A Revealing Indicator of Urban Management

The interconnection between mobility and urban expansion has given rise to many different city models. Urban development practices that are strongly automobile-dependent have contributed to the process of urban sprawl that is characteristic of Northern countries. This model is also seen in African capitals; however, there it is based on a wide variety of modes of transportation, a situation of great vulnerability for users and resulting in a high number of traumatic injuries from road accidents. The aim of this article is to understand how urban development contributes to this vulnerability in the capital city of Burkina Faso, Ouagadougou. The study was based on geolocalization of crash sites and on interviews with local actors. The results showed, in an innovative way, a strong link between urban sprawl and amount of traffic crashes, as such accidents are typical of paved roadways.Residential development is the core focus of urban policies in Ouagadougou, with the issue of mobility being much more recent, imposed by demographic growth. However, because urban public transport policy is still in its early stages, most people still rely on two-wheeled vehicles for transportation. Local authorities do not appear to see the protection of vulnerable populations in traffic as their mandate. In designing the road network, their dominant preoccupation seems to centre on always ensuring faster flow, while road safety is neglected. The expansion of the paved road network thus appears to be a factor in increasing the number of road traumas in Burkina Faso.

Key words: road crashes, Ouagadougou, urban policy, urban sprawl

 

Partie 2 — Les instruments d’action publique urbaine : par quoi passe la santé ?


Françoise Jabot et Anne Roué Le Gall

Quelle plus-value de la démarche d’évaluation d’impact sur la santé pour les politiques urbaines ?

Résumé / AbstractArticle complet

L’évaluation d’impact sur la santé (EIS) suscite aujourd’hui en France un réel intérêt et la pratique ne cesse de progresser, motivée par une préoccupation commune des villes et des institutions régionales de la santé, de contribuer ensemble à l’amélioration de la santé et à la réduction des inégalités sociales de santé. Cette démarche a pour but d’identifier les conséquences potentielles de politiques ou projets sur la santé des populations afin de proposer des mesures destinées à atténuer les impacts négatifs et renforcer les impacts positifs. L’objectif de cet article est d’apprécier dans quelle mesure et par quels mécanismes l’EIS facilite l’intégration de la dimension santé dans les politiques urbaines.

Mots clés : démocratie, évaluation d’impact sur la santé, participation citoyenne, politiques urbaines, santé, urbanisme

What Does HIA Bring To Urban Policies?

Health impact assessment (HIA) is a growing practice in France, driven by the shared desire of cities and regional health institutions to work together for a better health and reduction in social health inequities. HIA aims to identify the potential health impacts of policies and projects before they are implemented and suggest proposals that can mitigate negative impacts and enhance positive impacts. The objective of this article is to understand and estimate how HIA can incorporate health in urban policies.

Key words: democracy, health impact assessment, civic participation, urban policies, urban planning

Romain Lonceint 

L’instrumentation des politiques locales de santé au prisme des activités de transcodage : le cas du Plan local de santé de la Ville de Rennes

Résumé / AbstractArticle complet

À partir de l’exemple du Plan local de santé (PLS) de la ville de Rennes, cet article interroge le processus d’élaboration d’un instrument d’action publique dans le secteur des politiques locales de santé à l’aune de la notion de transcodage (Lascoumes, 1994). Nous montrons alors que le PLS est le résultat à la fois d’opérations de recyclage d’actions et de dispositifs mis en oeuvre dans le cadre d’autres politiques municipales (éducation, transports, logement, etc.), mais également d’activités d’assemblage visant à mettre en cohérence des éléments issus de politiques sectorielles hétérogènes. S’il est envisagé comme une ressource de légitimation professionnelle par les acteurs chargés de la politique locale de santé, le PLS est également analysé comme une source de contraintes spécifiques et de tensions avec les autres services municipaux.

Mots clés : instrumentation, transcodage, santé, politique locale, ville

The Instrumentation of Local Health Policies Seen through Transcoding Activities: The Case of the Local Health Plan of the City of Rennes

This article questions the process of drawing up a policy tool in the area of local health policies in the light of the notion of transcoding (Lascoumes, 1994). To this end, we take the example of the Local Health Plan (PLS) of the city of Rennes. We thus show that the PLS is both the result of recycling actions and measures implemented in the framework of other local policies (education, transport, housing, etc.), while also assembling activities to ensure the consistency of all elements from different sectoral policies. Since the drawing up the PLS comes inherently with a logic of professional legitimation of local health actors, this process is also a source of specific constraints and tensions with other local services.

Key words: instrumentation, transcoding, health, local policy, city

Audrey Mariette

Des agents locaux aux prises avec une catégorie floue d’action publique. Enquête sur la « santé publique » dans une commune populaire de la banlieue parisienne

Résumé / AbstractArticle complet

À partir d’une enquête menée dans une commune populaire de la banlieue parisienne, cet article porte sur le travail des agents intermédiaires, municipaux et associatifs, responsables des politiques locales de « santé publique ». Ni professionnels de santé, ni travailleurs sociaux, ces agents – majoritairement des femmes, « cheffes de projet » ou « chargées de mission » – se situent entre les élites administratives et les agents subalternes. Il s’agit d’étudier la façon dont elles définissent et investissent cette catégorie qu’est la santé publique, qui fait objet de luttes, dans un contexte marqué par les réformes de l’État social et la « territorialisation » de l’action publique. En analysant leurs positions et dispositions, on montre comment ces agents aux missions floues et aux compétences hybrides, sont confrontés à des conditions d’emploi et de travail précaires et instables qui jouent sur leur manière de faire de la « santé publique » à l’échelle locale. La mise en cohérence de leurs pratiques, notamment par les chiffres, permet à ces salariées à cheval entre espaces municipal et associatif de créer de l’unité et de faire face à l’incertitude des financements. Tout en les critiquant, elles s’approprient les logiques de gestion venues des sommets de l’État – celles du « nouveau » management public et de la politique de la ville – pour pouvoir maintenir leurs activités, en cohérence avec leur engagement en faveur de la « santé communautaire » et de la « participation des habitants ».

Mots clés : travail, agents intermédiaires, classes sociales, santé publique, action publique locale, municipalités, associations, engagement, quartiers populaires, État social, politique de la ville, territorialisation

Making Sense of a Vague Category of Public Action, “Public Health”: A Case Study in a Poor Community North of Paris

Based on fieldwork in a poor community north of Paris, this paper focuses on intermediaries in charge of « public health » local policies, either in the local public sector or in non-profit organizations. Neither health specialists nor social workers, these actors, mostly women, are “project managers.” They work at an intermediate level, between senior officials and subordinate employees. The aim of this article is to study how they contribute to defining “public health” programs in the context of welfare State reforms and of the “territorialization” of public policies. It analyzes the positions and the dispositions of these intermediaries who have unclear missions and hybrid skills. It shows how unstable working conditions impact the way they implement public health policies at the local level. The use of numbers allows them to give coherence to their practices and to deal with uncertain funding. In doing so they embrace the managerial forces promoted by the new public management and the city policies, while criticizing them. They can secure their position and activities, thus continuing their commitment to “empower” residents.

Key words: work, intermediaries, social class, public health, local public policies, municipalities, non-profit organizations, commitment, poor communities, welfare State, urban policies, territorialization

Karl Saidla

Le transport actif à Ottawa (Canada) face à des obstacles politiques tenaces

Résumé / AbstractArticle complet

Le développement du transport actif (TA), c’est-à-dire des déplacements utilitaires incluant la marche, le cyclisme et l’utilisation des transports en commun, est une stratégie utilisée par les villes pour stimuler l’activité physique. Ottawa est un exemple remarquable de succès à cet égard considérant les taux de TA dans le contexte nord-américain. Cependant, la pratique du TA y est plutôt faible si on la compare à celle des résidents des villes internationales les plus performantes, suggérant que cette difficulté à accroître les taux de TA pourrait être associée au contexte socioculturel nord-américain. En appliquant le cadre des coalitions de cause, cette étude met en lumière l’importance d’une catégorie d’obstacles politiques tenaces qui nuisent aux efforts de promotion à long terme du TA à Ottawa. Des entrevues individuelles ont été menées auprès de 21 experts en TA basés à Ottawa. Ces données ont été complétées par une revue de la littérature. La recherche démontre que les défis que pose le contexte socioculturel nord-américain et le système politique dans lequel la ville s’insère représentent de sérieux obstacles à la promotion du TA. Considérées dans une perspective de promotion de la santé en milieu urbain, ces conclusions suggèrent que les tenants de la santé publique devraient diriger leurs efforts d’influence dans des domaines qui ne sont pas traditionnellement les leurs, soit la fiscalité municipale et les cultures professionnelles et les pratiques des domaines des transports et de l’aménagement urbain.

Mots clés : transport actif, marche, cyclisme, transports en commun, la santé dans toutes les politiques, théorie de science politique, cadre des coalitions de cause, étude de cas, Ottawa

Active Transportation in Ottawa, Canada. The Challenge of Enduring Political Obstacles

The promotion of active transportation (AT) – utilitarian trips including walking, cycling, and public transit use – represents an opportunity for increasing physical activity. Ottawa is a noteworthy example of success when measured by AT rates and assessed in a North American context. At the same time, its AT performance is weak in comparison with those of the best international cities, suggesting that its failure to achieve higher AT rates may be related to factors associated with its North American location. Through an application of the advocacy coalition framework (ACF), a formal policy process theory from political science, this paper highlights the importance of a category of enduring political obstacles (the ACF’s relatively stable parameters) with respect to long-term AT promotion efforts in Ottawa. Individual interviews were conducted with 21 Ottawa-based AT experts. Document review was employed as a secondary method. Overall, the research indicates challenges related to Ottawa’s North American sociocultural context and its political system constituted very strong obstacles to AT promotion. Viewed from the perspective of attempts to promote health in urban settings, these findings suggest that in jurisdictions subject to challenges similar to those identified for AT promotion in Ottawa, health-based actors should be encouraged to direct advocacy efforts to areas not normally within their traditional domains. In the case of AT in Ottawa, these might include, for example, the municipal revenue system and traditions within the field of transportation and land use planning.

Key words: active transportation, walking cycling, public transit, health in all policy, political science theory, advocacy coalition framework, case study, Ottawa

 

Partie 3 — Les populations face aux politiques de santé urbaine : résistances, critiques et tactiques de contournement


Abdoulaye Wotem Somparé

La politique et les pratiques de santé en Guinée à l’épreuve de l’épidémie d’Ebola : le cas de la ville de Conakry

Résumé / AbstractArticle complet

Cet article décrit et analyse les pratiques de santé des populations de la Guinée dans la capitale Conakry. Dans un contexte de dysfonctionnement du système de santé, il vise à montrer que les politiques de santé décentralisées sont peu efficaces, car les itinéraires thérapeutiques suivent le lien social et tendent à personnaliser les relations entre soignés et soignants. Les conséquences de ces politiques ont été autant d’obstacles pour maîtriser et contrôler les choix thérapeutiques des patients afin de lutter contre l’épidémie d’Ebola. Ces difficultés sont renforcées par le découplage entre les secteurs privés et publics de santé, et par la forte mobilité des populations entre le milieu rural et urbain.

Mots clés : Guinée, Conakry, Ebola, politiques urbaines de santé, épidémie

Policy and Health Practices in Guinea During the Ebola Epidemics: The Example of Conakry

This article describes and analyses the health practices of the inhabitants of Conakry, in a context of a dysfunctional health system. It shows that health decentralization policies are largely ineffective because therapeutic paths tend to follow social ties and create a personalization of the relationships between health workers and patients. Furthermore, this article explains how the problems in mastering and monitoring the patients’ medical choices have represented an obstacle to the eradication of the Ebola epidemics. Such difficulties have been thrived by the coexistence of the private and public sectors and by the strong mobility of populations between rural and urban areas.

Key words: guinea, conakry, Ebola, urban health policy, epidemics

Maguelone Vignes

Se soigner dans la ville. Diversité de l’offre, diversité des pratiques, diversité des leviers d’action publique ?

Résumé / AbstractArticle complet

La ville contribue à la santé des personnes par l’offre de soins qu’elle propose et la manière dont elle rend ses services accessibles. Pour les malades chroniques, la ville apparaît ainsi comme un ensemble de ressources mobilisables pour faire face à leur maladie et se soigner. Cet article analyse conjointement les deux facettes de la rencontre entre services de soins et malades chroniques. Sont d’abord caractérisés les mécanismes de circulation qui sont induits par l’organisation professionnelle des soins et la distribution territoriale des services de santé (hospitalo-centrisme, intégration des soins, hôpital de jour en centre-ville, diversité et abondance des services). Ensuite, l’article analyse les pratiques de circulation des patients entre les prestataires à l’aide d’une typologie de leurs potentiels de mobilité dans les soins. Le croisement des deux aspects (mécanismes et pratiques de circulation) met en évidence les spécificités de l’offre urbaine de soins tout en en soulignant les inégalités d’accès. La discussion examine la manière dont des politiques urbaines (logement, urbanisme, transport, aide sociale), peuvent compenser les effets pernicieux de la territorialisation et de l’intégration des services et favoriser le recours aux soins. Les résultats présentés sont issus d’une analyse qualitative d’entretiens menés auprès de professionnels psycho-médico-sociaux et de personnes vivant avec le VIH/sida à Bruxelles et à Rouen.

Mots clés : recours aux soins, ville, maladie chronique, mobilité, motilité, accès aux soins, VIH/sida

Health-Care Recourses in the City: from a Diverse Set of Services and Practices to a Supportive Combination of Urban Policies?

The city can be seen as a health-care services supplier. As such and considering the way these services are made accessible, the urban environment highly contributes to supporting people’s health. In particular, it can support people living with a chronic condition to cope with illness and to adapt their way of life to their dependency on medical services. This article analyzes the way chronically ill persons have access and use health-care services from the respective viewpoints of the health-care provider and the patient. Thus, on the one hand, the article describes the mechanisms through which health-care organization and geographical distribution influence patients’ health-care pathways (hospital-centred care, level and forms of health-care integration, amount and diversity of services, spatial distribution of specialized hospital services). On the other hand, it presents a typology of the different ways chronically ill people circulate between diverse health-care providers in the city by relying on their potential mobility. Cross-viewing of these two angles highlights that each type of practice mobilizes certain aspects of the urban health-care system. In conclusion, the article explores the way complementary sectorial urban policies could potentially support or compensate health care territorial organization in order to reduce health-care access inequalities. The presented results mainly stem from the qualitative analysis of a set of interviews conducted with health-care professionals and people living with HIV, in Brussels (Belgium) and Rouen (France).

Key words: health-care resources, city, chronic illness, mobility, motility, health-care access, HIV/aids

Paula Brum Schaeppi

Arguments sanitaires, actions autoritaires : le cas de la contestation d’une politique municipale « néo-hygiéniste » dans la ville de Rio de Janeiro

Résumé / AbstractArticle complet

Sur la base d’une recherche cartographique effectuée auprès de l’antenne de Rio de Janeiro du mouvement antimanicomial brésilien, l’article analyse la mobilisation contre une politique municipale « néo-hygiéniste » : l’internement forcé de masse de personnes en situation d’itinérance sous prétexte de l’usage de substances psychoactives illicites, notamment du crack. Tout en situant le contexte récent de la politique de santé mentale dans son interface avec la « question des drogues » au Brésil, l’article cartographie les débats et perspectives militantes ainsi que de multiples affirmations présentes dans la contestation d’un dispositif étatique d’invisibilisation des marges sociales de l’espace urbain contemporain.

Mots clés : internement forcé, mouvement anti-asilaire, activisme, cartographie, substances psychoactives, santé mentale, commun

Sanitary Arguments, Authoritarian Actions: The Case of Mobilization Against a « Neo-Hygienist » Municipal Policy in the City of Rio de Janeiro

Based on cartography research conducted at the Rio de Janeiro branch of the Brazilian anti-asylum movement, the article analyzes the mobilization against a « neo-hygienist » municipal policy: the forced internment of large numbers of homeless people under the pretext of drug abuse, notably crack. Presenting the construction of mental health and drugs-related policies in Brazil, the article also analyzes the militants’ debates and perspectives as well as multiple assertions found in the contestation of a state tool which renders fringes of society invisible within the contemporary urban space.

Key words: forced internment, anti-asylum movement, activism, cartography, drugs, mental health, common

Mélisa Audet, Mario Paris, Suzanne Garon et Alex Dumas

Saines habitudes de vie, inégalités sociales de santé et vieillissement : réflexions critiques et nouvelles perspectives en développement des communautés

Résumé / AbstractArticle complet

Au Québec, la prévention des maladies chroniques par la promotion des saines habitudes de vie est partie intégrante d’un discours bien implanté lorsqu’il est question de vieillir en santé. Cet article vise l’amorce d’une réflexion critique sur les fondements de ce discours dans une perspective de réduction des inégalités sociales de santé dans un contexte de vieillissement de la population. Notre analyse intègre les résultats de deux projets de recherche distincts portant sur la santé d’adultes québécois vieillissants afin de mettre en lumière des incompatibilités du discours préventif avec la réalité individuelle de sous-groupes défavorisés ainsi qu’avec certaines bases du développement des communautés. Nos constats permettent de dégager de nouvelles perspectives visant à outiller les décideurs publics et mieux soutenir les milieux locaux dans leur contribution à l’amélioration de la santé des aînés.

Mots clés : prévention, vieillissement, inégalités sociales de santé, municipalités

Healthy Lifestyles, Health Inequalities and Ageing: Critical Perspectives and New Reflections in Community Development

In Quebec, chronic disease prevention through lifestyle is now an integrated part of public health discourse when it comes to healthy aging. This article aims to initiate a critical reflection on some assumptions of current preventive health discourse and its influence on health inequities in a context of aging populations. Analyses integrate results from two independent research projects focusing on the health of aging individuals from the province of Quebec. Results highlight incompatibility of the preventive health discourse with both the experience of underprivileged subgroups and premises of community development. Our findings contribute to the emergence of new perspectives to empower public decision makers and support communities in their contribution to enhance health and well-being of all aging individuals.

Key words: prevention, aging, health inequities, communities