Les réseaux familiaux transnationaux : nouvelles familles, nouveaux espaces de citoyenneté ?

Sous la direction de Michèle Vatz Laaroussi et Claudio Bolzman

Quelles que soient les conditions d’immigration, les statuts à l’arrivée et les contextes d’accueil, la question des réseaux familiaux transnationaux des immigrants revient comme une constante dans les recherches internationales. Si on a longtemps opposé les cultures occidentales individualistes aux cultures traditionnelles communautaristes,

 

cover-LSP74

 
TABLE DES MATIÈRES

 

Michèle Vatz Laaroussi et Claudio Bolzman

Présentation du numéro

Article complet

 

PARTIE 1 – Les réseaux familiaux transnationaux : des espaces sans frontières ancrés dans des territoires


Adelina Miranda

Dynamiques de genre et de générations dans les familles transnationales

Résumé / AbstractArticle complet

Cet article se propose de réfléchir sur comment l’expérience migratoire transforme les configurations et les fonctions des familles à partir de deux études réalisées dans la région de Naples (Italie). La première regarde les femmes des pays de l’Europe centre-orientale qui s’emploient comme badanti (assistantes de vie) ou collaboratrici domestiche (femmes de ménage) ; leurs migrations remettent en question les ajustements existant entre appartenance de genre et rapports familiaux dans les sociétés d’origine et d’arrivée. La deuxième étude considère le processus de stabilisation de jeunes étrangers ou d’origine étrangère qui arrivent par suite d’un regroupement familial  ; leurs parcours remettent en question la manière à travers laquelle les liens familiaux sont incorporés dans des configurations migratoires mondialisées.

Gender and Generational Dynamics in Transnational Families
On the basis of two studies conducted in the area of Naples, Italy, this paper discusses how the migration experience transforms family configurations and functions. The first study concerns women from east central European countries who work as badanti (personal caregivers) or collaboratrici domestiche (cleaning women); their migrations raise questions about how homeland gender roles and family relationships are adjusted in the host country. The second study investigates the stabilization process of young foreigners, or young people of foreign origin, who arrive as a result of a family reunification; their experiences suggest we need to rethink the role ascribed to family ties in global migration models.

Sophie Désoulières

Les réseaux traditionnels de solidarité au coeur des mobilités afghanes

Résumé / AbstractArticle complet

Après plus de trente ans de guerre et à l’heure où les obstacles aux retours et à la reconstruction se multiplient, l’interminable conflit afghan n’a pas fini de provoquer des déplacements majeurs de population. À partir d’une enquête ethnographique plurilocalisée menée à Peshawar (Pakistan), Mazar-e Sharif (Afghanistan) et Londres (Royaume-Uni) auprès de familles originaires d’un même lieu, il s’agit d’identifier quels types de relations les Afghans établissent pour migrer et recréer à l’étranger un espace de vie, et de comprendre le fonctionnement du jeu des interactions dans lequel les migrants s’inscrivent. En s’intéressant au capital migratoire que forment les réseaux traditionnels de solidarité, l’article montre pourquoi et comment l’organisation sociale afghane se trouve renforcée par la migration et l’exil.

Traditional Solidarity Networks Central to Afghan Migration Experiences
After more than 30 years of war and at a time when obstacles to homecoming and rebuilding are increasing, the seemingly never-ending Afghan conflict continues to cause major population shifts. On the basis of a multi-site ethnographic survey, conducted in Peshawar, Pakistan, in Mazar-e-Sharif, Afghanistan, and in London, England, of families that all come from the same place, this paper seeks to identify what types of relationships Afghans establish in order to migrate and recreate lives for themselves abroad and to understand the workings of the interactions among Afghan migrants. In its exploration of the migratory capital constituted by traditional solidarity networks, the paper shows how and why migration and exile actually end up strengthening Afghan social organization.

Stéphanie Arsenault

Les réfugiés colombiens au Québec : des pratiques transnationales centrées sur la famille

Résumé / AbstractArticle complet

Afin d’étudier leurs pratiques transnationales, une recherche a été menée auprès de 42 réfugiés colombiens établis au Québec, depuis moins de cinq ans, et de 19 membres de leurs familles restés en Colombie. La recherche a montré que c’est l’univers familial des exilés colombiens qui génère le plus grand nombre de contacts transnationaux, tant à travers le soutien affectif qu’à travers le soutien économique. L’engagement sociopolitique n’est le théâtre que d’un petit nombre de pratiques ou de liens transnationaux. En réalité, l’attachement maintenu en Colombie est un attachement envers la famille – et non envers le pays comme tel, avec ses multiples caractéristiques distinctives.

Colombian Refugees in Quebec: Family-Centred Transnational Practices
The transnational practices of 42 Colombian refugees who have been in Quebec for under five years and of 19 members of their families still in Colombia were studied. It was found that family relations, providing both emotional and economic support, generate the greatest number of transnational contacts. Social and political involvement accounts for only a small number of transnational practices or ties. In fact, attachment to Colombia is an attachment to family, rather than to the country per se, with its many distinctive characteristics.

Cédric Duchêne-Lacroix

Constituer une famille en situation transnationale : les ancrages de la coexistence et de la territorialité

Résumé / AbstractArticle complet

Si l’institution familiale reste centrale dans l’existence des individus en situation transnationale, sa cohésion ne va pas de soi  ; elle devient un problème d’intégration communautaire. En s’appuyant sur un modèle analytique en quatre dimensions (réticulaire, positionnelle, informationnelle et identitaire), l’article prend le contrepied de la thèse de la déterritorialisation liée aux migrations transnationales : il pointe l’importance et la diversité des inscriptions proxémiques et territoriales dans la production de la famille transnationale. L’article s’appuie sur les résultats empiriques d’une enquête sur la population française résidant à Berlin.

Building a Family in a Transnational Context: The Anchors of Coexistence and Territoriality
While the institution of the family continues to play a central role in the lives of individuals who find themselves in a transnational situation, its cohesion cannot be taken for granted and it may become an obstacle to community integration. Using a four-dimensional analytical model (network, position, information and identity), the paper argues against the thesis that associates transnational migrations with de-territorialization: it underscores the extent and diversity of the proxemic and territorial footprints produced by transnational families. The paper is based on the empirical results of a survey of the French population residing in Berlin.

 

PARTIE 2 – Les réseaux transnationaux vecteurs de liens intra et intergénérationnels


Catherine Montgomery, Josiane Le Gall et Nadia Stoetzel

Cycle de vie et mobilisation des liens locaux et transnationaux : le cas des familles maghrébines au Québec

Résumé / AbstractArticle complet

Dans l’article, nous nous sommes interrogées sur le rôle des réseaux transnationaux et locaux – soit les réseaux constitués de proches dispersés géographiquement et ceux développés en contexte migratoire – pour soutenir les familles immigrantes à trois moments clés du cycle de vie, notamment la naissance, la maladie et la mort. Souvent, les familles doivent composer avec ces événements en l’absence de leurs réseaux de proches et elles sont donc amenées à faire appel à de nouvelles ressources et stratégies pour leur gestion. À travers l’analyse de récits de familles maghrébines vivant au Québec, nous examinons l’interface entre les liens transnationaux et locaux ainsi que leurs rôles respectifs dans la gestion des événements du cycle de vie ciblés.

Life Cycle and the Mobilizing of Local and Transnational Ties: Maghreb Families in Quebec
In this paper, we raise questions about the role of local and transnational networks — that is, networks made up of geographically dispersed family and friends and those developed in the course of migration — in providing support to immigrant families at three crucial moments in the life cycle: birth, illness and death. In many cases, families must face these events while cut off from the customary support of kinship and friendship and are forced to find new resources and strategies for coping with them. Through an analysis of the stories of Maghreb families living in Quebec, we examine the interface between transnational and local ties and their respective roles in the management of the targeted life cycle events.

Charles Fleury

Migration et solidarité intergénérationnelle : le cas des immigrants portugais du Luxembourg

Résumé / AbstractArticle complet

L’article examine les pratiques de solidarité intergénérationnelle au sein des familles transnationales. Prenant le cas des immigrants portugais du Luxembourg, nous cherchons à savoir comment les attentes normatives à l’égard de la famille se conjuguent à l’éloignement spatial engendré par la migration. Nous montrons que les immigrants portugais adhèrent fortement aux normes d’obligation filiale propres à leur pays d’origine et qu’ils viennent régulièrement en aide à leurs parents malgré l’éloignement géographique. Examinant ensuite la question des transferts financiers intergénérationnels, nous discutons du lien entre solidarité intergénérationnelle et cohésion sociale, et abordons la question de l’homogénéisation des systèmes de sécurité sociale européens.

Migration and Intergenerational Solidarity: Portuguese Immigrants in Luxembourg
This paper explores the intergenerational solidarity practices of transnational families. Taking the case of Portuguese immigrants in Luxembourg, we seek to determine how normative family expectations are reconciled with living far apart as a result of migration. We show that Portuguese immigrants adhere strictly to the norms of filial obligation associated with their homeland and that they regularly provide assistance to their relatives despite living far away. We then examine the question of intergenerational financial transfers, discuss the connection between intergenerational solidarity and social cohesion, and address the issue of the homogenization of European social security systems.

Nicole Gallant et Céline Friche

Être ici et là-bas tout à la fois : réseaux sociaux en ligne et espaces d’appartenance chez les jeunes immigrants au Québec

Résumé / AbstractArticle complet

L’article aborde l’utilisation d’Internet dans les réseaux sociaux locaux et transnationaux de jeunes migrants en région au Québec, afin de cerner les rapports entre ces réseaux et les identités (au sens de sentiments d’appartenance). Les jeunes rencontrés utilisent tous Internet pour entretenir le contact avec famille immédiate et amis dans le pays d’origine, mais très peu et, surtout, différemment avec les nouveaux amis au Québec. Outre deux répondants qui rejettent totalement les appartenances, les migrants rencontrés s’identifient à leur pays d’origine et la plupart également au Québec. Ces derniers sont ceux qui, délibérément ou non, ont développé un réseau social incluant des Québécois d’origine. Ceci nous amène à réaffirmer le rôle d’autrui dans la construction des représentations de soi à l’ère d’Internet.

Being Here and Back There at the Same Time: Online Social Networks and Sense of Belonging Among Young Immigrants in Quebec
This paper investigates the use of Internet-based local and transnational social networks by young migrants living in the outlying regions of Quebec, with the aim of defining how the networks relate to identity (sense of belonging). The young people surveyed all use the Internet to stay in contact with their immediate family and friends in their homeland, but make very little use of it — and especially use it in a different way — with their new friends in Quebec. With the exception of two respondents who completely reject the idea of belonging, the migrants surveyed all identify with their homeland, and most of them also identify with Quebec. The latter, whether intentionally or not, have developed a social network that includes native-born Quebeckers. This finding provides evidence of the role played by others in the development of conceptions of self in the Internet age.

Myrian Carbajal et Nathalie Ljuslin

Jeunes sans-papiers d’Amérique latine en Suisse ou devenir adulte sur fond de recomposition de rôles

Résumé / AbstractArticle complet

Partant de deux entretiens emblématiques parmi la quinzaine que les auteures ont eus avec de jeunes latino-américains et latino-américaines sans autorisation de séjour en Suisse, l’article analyse les recompositions des relations et des rôles familiaux dans la migration du point de vue des jeunesi. En examinant d’une part la nouvelle attribution des rôles familiaux dans le cadre de la famille transnationale et d’autre part l’acquisition de nouveaux rôles chez ces jeunes devenant peu à peu adultes, l’article cherche à répondre à la question suivante : En quoi la migration, l’appartenance à une famille transnationale et le statut de sans-papiers accélèrent-ils, infléchissent-ils ou redéfinissent-ils le passage à l’âge adulte et les reconfigurations familiales qui l’accompagnent ?

Young Illegal Latin Americans in Switzerland: Entering Adulthood in a Context of Redefined Roles
Beginning with two representative interviews from the more than a dozen the authors conducted with young Latin Americans living illegally in Switzerland, this paper explores, from the point of view of youth, how family roles and relationships are redefined in migration. By examining the new assignment of family roles characteristic of the transnational family and the way in which these young people take on new roles as they gradually enter adulthood, the paper seeks to answer the following question: In what way do migration, being part of a transnational family and illegal status accelerate, influence or redefine the passage to adulthood and the family reconfigurations that ensue?

Émilie Duvivier

Le rôle du réseau social et familial dans l’expérience migratoire des jeunes migrants isolés

Résumé / AbstractArticle complet

Dans un contexte européen de durcissement des politiques d’immigration et d’asile, la migration indépendante de jeunes étrangers sans droit au séjour dans les pays qu’ils traversent ou dans lesquels ils s’installent soulève, depuis la fin des années 1990, de multiples interrogations. Quel sens ces jeunes migrants placés dans la catégorie récente des « mineurs étrangers isolés » donnent-ils à leur mobilité ? Quelles sont les logiques de leur déplacement ? L’article s’attachera à mettre en évidence le rôle des réseaux migratoires dans la structuration du parcours de ces jeunes migrants et la façon dont, grâce à ces relations qui émergent au sein et à la marge des États-nations, se maintiennent les logiques sociales et familiales de la mobilité.

Role of the Social and Family Network in the Migration Experiences of Unaccompanied Young Migrants
At a time when European governments are adopting increasingly hard-line immigration and refugee policies, the independent migration of young foreigners without right of residence in the countries they travel through or settle in has been raising many questions since the late 1990s. What meaning do these young migrants, who come under the newly created category of “unaccompanied foreign minors,” give to their mobility? What logic drives their movements? The paper strives to highlight the role that migration networks play in structuring the paths chosen by these young migrants and the way in which the relations that develop within and on the fringes of nation-states help maintain the social and family logic associated with mobility.

 

PARTIE 3 – Les réseaux familiaux transnationaux traversés par les politiques sociales  


Lucille Guilbert

Projets d’études au coeur des réseaux familiaux transnationaux : une réflexion sur les postures éthiques des migrants

Résumé / AbstractArticle complet

L’article s’intéresse aux postures éthiques des migrants face aux situations auxquelles ils sont confrontés au cours de leurs expériences migratoires où s’enchevêtrent les projets d’études, les réseaux familiaux transnationaux et les politiques de gouvernance qui encadrent, sinon contraignent parfois, la vie quotidienne des immigrants, des réfugiés et des étudiants internationaux. Des récits de migrants sont analysés à la lumière d’une configuration conceptuelle dans laquelle s’articulent, de façon réflexive et récursive, les notions de projet, de transition, de postures éthiques, d’apprentissages et de savoirs acquis au cours de l’expérience migratoire. Une meilleure reconnaissance des choix importants et des réalisations des migrants devrait contribuer à renouveler les réflexions sur les gouvernances et les politiques en matière d’intégration des nouveaux arrivants à la société d’accueil.

Study Plans Front and Centre in Transnational Family Networks: Insights into the Ethical Positions of Migrants
This paper examines the ethical attitudes of migrants toward the situations they find themselves in during their migration experiences, including plans to study, transnational family networks and governance policies that not only regulate, but also sometimes constrain the daily lives of immigrants, refugees and international students. Migrants’ stories are analysed in the light of a conceptual framework that combines the various elements — plans, transition, ethical positions, learning and knowledge gained during the migration experience — reflectively and recursively. Better recognition of the major decisions and achievements of migrants will, it is hoped, provide new insight into governance and policies designed to help newcomers integrate into the host society.

Lamia Missaoui

Les réseaux familiaux transnationaux supports aux initiatives en matière de santé chez les Gitans catalans

Résumé / AbstractArticle complet

L’article relate comment les Gitans catalans sont à même de développer des initiatives en matière de santé. Alors même que les services médico-sociaux signalent unanimement leur grande difficulté à gérer leurs missions auprès de ces populations et que les comportements collectifs tsiganes en matière de consultation et de suivi médical sont désignés comme anarchiques, ignorants de l’organisation territorialisée des institutions de santé, alors même que le sida, lié à de fortes consommations d’héroïne injectée, décimerait des clans gitans. La cartographie des déplacements pour soins suggère que, si les traditionnels nomadismes ont disparu, de vastes réseaux territoriaux transfrontaliers sont toujours activés et permettent des mobilisations inconnues parmi les autres populations.

Transnational Family Networks That Support Health-Related Initiatives Among Catalan Gypsies
This paper shows how Catalan Gypsies succeed in developing health-related initiatives at a time when health care and social services are all unanimously admitting that they find it very hard to fulfil their missions with these groups. Gypsy behaviour collectively, with respect to medical consultation and follow-up, has been described as anarchic and ignoring the territorial organization of health-care institutions, at the same time as AIDS, associated with heavy injection drug use, is reportedly decimating Gypsy clans. A mapping of travel undertaken to access health care suggests that, while traditional nomadism may have died out, extensive transborder territorial networks are still being activated, enabling types of mobilization unknown among other populations.

Lilyane Rachédi, Josiane Le Gall et Véronique Leduc

Réseaux transnationaux, familles immigrantes et deuils

Résumé / AbstractArticle complet

L’article développe la spécificité des liens transnationaux qui sont mobilisés à l’occasion de décès chez les familles immigrantes endeuillées au Québec. Nos objectifs sont surtout de susciter des réflexions issues de quelques données de la littérature et de différentes recherches sur le sujet. Pour ce faire, le contenu propose de croiser des éléments de l’immigration, plus spécifiquement la migration transnationale, les rituels et l’importance des liens transnationaux chez les familles endeuillées.

Transnational Networks, Immigrant Families and Mourning
This paper explores the specificity of the transnational ties mobilized when immigrant families in Quebec mourn the death of a family member. The primary goal is to spark a debate on the basis of data from the literature and various studies on the subject. To this end, the paper discusses a number of aspects of immigration, including transnational migration, rituals and the significance of transnational ties for grieving families.