La solitude et l’isolement. La structuration de nouveaux liens sociaux

Sous la direction de Jean-Claude Martin et Françoise-Romaine Ouellette

Dans les sociétés de la modernité avancée, les liens sociaux se modifient et se trouvent contextualisés autrement. De nouvelles manières de vivre et d’entrer en relation avec les autres nous interpellent à plus d’un égard. (…)

 

cover-LSP29

 
TABLE DES MATIÈRES

 

Jean-Claude Martin et Françoise-Romaine Ouellette

Présentation du numéro

Article complet

 

Point de vue d’un historien


Jean-Marie Fecteau

Sur les conditions historiques de production de la solitude moderne…

Résumé / AbstractArticle complet

La solitude peut-elle se poser comme un problème historique ? Isolement et solitude sont en fait des manifestations et comportements qui posent avant tout la question de la place de l’individu dans l’ensemble social. Le fait d’être seul se présente donc comme un phénomène que l’on ne peut comprendre qu’en situant dans une perspective historique le type de rapport à l’autre, et ultimement à l’ensemble social, qui est impliqué à un moment historique déterminé. Ce petit article amorce une réflexion fondée sur ces postulats.

On the historical production conditions for modern solitude…

Can solitude be seen as a historical problem? Isolation and solitude are indeed manifestations and behaviours which first and foremost pose the question of the individual’s place in the social group. The fact of being alone is thus presented as a phenomenon which can only be grasped by using a historical perspective to situate the type of relation to others, and ultimately to the social group, that is implied at a given historical moment. This brief article launches a reflection based on these premises.

 

I. Continuités, ruptures et filiation


Louise Tassé

Les terres promises : rôle social et filiation chez les Algonquins âgés de Kitigan Zibi

Résumé / AbstractArticle complet

L’auteure étudie la solitude et l’isolement d’Algonquins âgés de la bande de Kitigan Zibi à partir de la perception du rôle social des aînés qui se dégage de leurs représentations de l’acquisition et de la transmission des valeurs matérielles et culturelles. Ces représentations révèlent des signifiants tels que la terre, le travail des aînés et l’importance du rôle social des personnes âgées dans la communauté actuelle. L’auteure constate que la terre est un élément fondamental de l’identité individuelle et collective, qui traverse toutes les représentations de l’héritage matériel et de l’héritage culturel. Le travail des aînés, qui leur servait de modèle identificatoire dans leur lignée et dans leur communauté, a perdu son sens traditionnel. Tout en restant le moyen d’affirmation de certaines personnes âgées particulièrement impliquées dans la vie communautaire, le rôle social des Algonquins âgés s’est transformé et n’est plus l’élément déterminant du lien social qui fonde la vie communautaire.

Promised lands: the social role and filiation of elderly Algonquins of Kitigan Zibi

The author examines the solitude and isolation of elderly Algonquins of the Kitigan Zibi band based on the perception of the elderly’s social role emerging from their representations of the acquisition and transmission of material and cultural values. Such representations highlight signifiers such as the land, the work of the elderly and the importance of the elderly’s social role in the community today. The author notes that the land is a fundamental aspect of individual and group identity, a common thread in all representations of material and cultural heritage. The work of the elderly, which had served as a model of identification within one’s family line and community, has lost its traditional meaning. While remaining a means of affirmation for some elderly who are particularly involved in community life, the social role of elderly Algonquins has changed and is no longer the determining element of the social bond at the basis of community life.

Deirdre Meintel et Mauro Peressini

Seules et âgées en milieu urbain : une enquête auprès de Montréalaises de trois groupes ethniques

Résumé / AbstractArticle complet

Notre étude porte sur les pratiques et les discours d’une soixantaine de femmes âgées, célibataires, veuves ou divorcées, appartenant à trois groupes d’origine : québécois de souche française, portugais et italien. Nous analysons les similitudes et les différences entre ces trois groupes de femmes (dont la plupart vivent seules) en ce qui a trait à leurs rapports avec le milieu social et avec la famille et à la signification qu’elles attribuent à leur mode de vie. En particulier, nous examinons des thèmes tels que la solitude, l’isolement et l’autonomie.

Older women alone in the urban milieu: a study of Montrealers of three ethnic groups

Our study is centred on the practice and discourse of sixty older women, single, divorced or widowed, of three groups of origin: Québécois of French background, Portuguese and Italian. We analyze the similarities and differences among these three groups of women, of whom the great majority live alone, concerning their relations with the social environment and the family, as well as the meaning they attach to their mode of life. In particular, we examine themes such as solitude, isolation and autonomy as they appear in the narratives of these women.

Germain Dulac

L’autonomie des hommes célibataires, les échanges amoureux et la lignée

Résumé / AbstractArticle complet

Les récits de vie des célibataires qui ont participé à une étude sur les déterminants de la fécondité révèlent une double cassure dans les liens sociaux : dans l’ordre des échanges amoureux, les hommes affectent un détachement affectif; dans l’ordre générationnel, ils se libèrent de leur histoire familiale en rompant avec les exigences de la réciprocité. Ces témoignages sont l’indice d’un malaise profond dans les relations entre les sexes et entre les générations; mais on y discerne une expansion des liens sociaux axés sur le développement de l’autonomie du sujet, qui se confond souvent avec le progrès de son individualisme.

Single men: autonomy, love relationships and family ties

Narratives of the lives of single men taking part in a study on the determinants of fertility reveal a dual rupture in social relations: in love relationships, the men show affective detachment; in intergenerational relations, they remove themselves from their family history by breaking with the demands of reciprocity. Their testimonies indicate a profound malaise in relations between the sexes and the generations; but an expansion of social relationships can also be detected, centring on developing one’s autonomy, which is often confused with developing one’s individualism.

 

II. Construction de clientèles à risque et vulnérabilité


Guy Fréchet

Technologies de l’information et atomisation du social

Résumé / AbstractArticle complet

On a spontanément associé les technologies de l’information au monde des communications. Pourtant, la pratique observée en divers milieux laisse croire que cet enjeu de communication demeure un rêve fort embryonnaire. Plus encore, un processus de fragmentation et d’atomisation du social, déjà observable dans de multiples secteurs d’activité, semble être en voie d’amplification et ce, à l’aide des technologies de l’information. S’il ne conduit pas inéluctablement à l’isolement social le plus total (les réseaux parallèles ayant existé de tout temps), il est permis de s’interroger sur la distance qui est en voie de s’instaurer entre l’utopie communicationnelle des années 1970 et la réalité de plus en plus morcelée et parcellisée du social des années 1990.

Information technology and the fragmentation of social links

Information technology has been spontaneously associated with the realm of communications. But practices noted in various milieus suggest that this dream of communication is still in the embryonic stages. Moreover, information technology is helping to intensify a process of fragmentation of social links, already observable in numerous activity sectors. Although total social isolation is not the inevitable outcome of such a process (since parallel networks have always existed), one can ask questions about the gap that is currently forming between the communicational utopia of the seventies and the increasing break-up and fragmentation of social ties in the nineties.

Claude Martin

Le « risque solitude » : divorces et vulnérabilité relationnelle

Résumé / AbstractArticle complet

Si l’on peut étudier la sociabilité, les réseaux de « proches », les systèmes d’entraide et de solidarité, il est en revanche difficile d’appréhender le phénomène de la solitude. D’une part, il relève plus du ressenti que de l’objectivable. D’autre part, son analyse est rendue complexe par l’intensité des discours et des représentations courantes dont il est l’objet actuellement. Il est vrai que les situations potentiellement génératrices de solitude sont légion : chômage, ruptures conjugales, drogue, maladies, vieillesse, etc. Mais la polarisation de l’attention sur ce phénomène doit moins être considérée comme une preuve de son développement que comme le signe d’une inquiétude partagée par la société globale. Le phénomène de la solitude, non plus comme ressenti individuel, mais comme préoccupation collective, doit, selon l’auteur, être articulé à la formulation de la « question sociale ». Le repli de l’État providence a contribué à mettre en lumière une nouvelle forme de vulnérabilité : la vulnérabilité relationnelle. Se construit ainsi un véritable « risque solitude », au sens de dépendance à l’égard des mesures collectives. Dans un premier temps, l’auteur montre comment, selon les époques, les dissociations familiales ont été diversement interprétées en termes de « risques »; on aboutit aujourd’hui à une lecture qui articule instabilité familiale, vulnérabilité relationnelle et processus d’exclusion. Dans un second temps, l’auteur montre, données empiriques à l’appui, dans quelle mesure la désunion bouleverse les réseaux de sociabilité et d’entraide, aboutissant parfois à cette vulnérabilité relationnelle.

The « risk of solitude »: divorce and relational vulnerability

While one can readily study social ties, networks of family and friends, and systems of mutual support and solidarity, it is however difficult to grasp the phenomenon of solitude. On the one hand, this phenomenon is more something experienced than something that can be objectified. On the other hand, an examination of this topic is complicated by the intensity of current analyses and representations centring on this question. There are indeed numerous situations that may lead to solitude: unemployment, conjugal break-up, drugs, illness, old age, etc. But the focus of attention on this phenomenon should be viewed not so much as evidence of its development than as the sign of a common concern in society as a whole. It is the author’s belief that the phenomenon of solitude, viewed as a collective concern rather than an individual experience, should be linked to formulation of the « social question. » The disengagement of the Welfare State has helped to highlight a new form of vulnerability: relational vulnerability. This has led to a veritable « risk of solitude » in the sense of dependence with regard to public policies. The author first illustrates how, in various eras, family break-ups have been diversely interpreted in terms of « risks, » resulting in an analysis which today links family instability, relational vulnerability and a process of exclusion. He then goes on to show, backed by empirical data, the degree to which conjugal break-up is radically affecting networks of social ties and mutual support, sometimes leading to this relational vulnerability.

Johanne Gauthier

Les mères solitaires bénéficiaires du programme d’aide sociale : une figure type de la solitude contemporaine

Résumé / AbstractArticle complet

En se penchant sur le projet de réforme du programme d’aide sociale au Québec, soumis en 1988, cet article fait intervenir le thème de la solitude dans l’explication de la dépendance des mères solitaires bénéficiaires de ce programme. Derrière les problèmes liés au manque de ressources et au retrait du marché du travail se profilent des dimensions qui complexifient la tâche de prise en charge de l’État. Le déroulement de la vie affective des individus et les différentes figures emblématiques de la solitude induisent de nouvelles formes de risque. La solitude du groupe étudié représente un amalgame de solitude imposée et de solitude choisie qui pose divers dilemmes à la société quant aux orientations à développer en matière de solidarité sociale.

Single mother welfare recipients: a typical image of contemporary solitude

In looking at Quebec’s welfare program reform measures as tabled in 1988, this article links the theme of solitude to an explanation of the dependence of single mother welfare recipients. Underlying the problems associated with lack of resources and withdrawal from the labour market are other aspects which complicate the State’s role of assistance. New types of risk emerge from the unfolding of individuals’ affective lives and the various emblematic images of solitude. The solitude of the group studied here represents a mixture of solitude imposed and solitude chosen, creating a number of dilemmas for society regarding the potential orientations of social support.

Didier Le Gall

Pour une approche du fait de solitude : la sociabilité des jeunes

Résumé / AbstractArticle complet

Parler de la solitude, c’est s’interroger sur la nature et l’évolution du rapport social dans une société donnée. Partant de l’idée selon laquelle l’évolution globale du lien social se caractérise par une moindre intensité du rapport à l’autre inhérente à la fonctionnalisation croissante du champ relationnel, l’auteur esquisse, dans un premier temps, un cadre global d’analyse susceptible de rendre intelligible cette évolution tendancielle. Il essaie alors de cerner ce qui peut être au principe des formes de solitude auxquelles nous sommes exposés. Dans un second temps, il s’intéresse à la sociabilité d’une population spécifique : les jeunes inscrits dans les dispositifs d’insertion relevant des politiques sociales de la jeunesse, population qui, selon sa perspective, encourt le risque de solitude. En confrontant son cadre théorique à ses données d’enquête, il souligne alors toute la complexité de ce phénomène.

An approach to the reality of solitude: social ties among youth

To discuss solitude is to question the nature and evolution of social relations in a given society. Beginning with the notion that the overall evolution of social ties is characterized by less intense interpersonal relationships inherent to the growing functionalization of the relational sphere, the author first outlines a general analytical framework to help clarify this evolutional trend. He then attempts to determine the origin of the forms of solitude exhibited in society today. He next turns to social ties within a specific group: young people targeted by integration strategies deriving from social policies on youth, a group which he feels is at risk of solitude. In subsequently comparing his theoretical framework with his study data, he underscores the extreme complexity of this phenomenon.

Jean-Claude Martin et Raymond Baril

Isolement et vulnérabilité des travailleurs accidentés

Résumé / AbstractArticle complet

Une recherche exploratoire sur les principaux facteurs qui facilitent ou retardent le retour au travail a permis d’aborder l’expérience vécue par les travailleurs et les travailleuses qui, suite à une lésion professionnelle laissant des séquelles permanentes, sont passés par un processus de réadaptation physique, sociale et professionnelle dans le cadre de la loi québécoise sur les accidents de travail et les maladies professionnelles. Au cours du processus et à l’issue de celui-ci, les travailleurs sont confrontés à des conditions difficiles de retour au travail ou encore à des rejets répétés du marché du travail, à des contestations, à l’épuisement de leurs réseaux de support ou encore à des conflits conjuguaux. Cette situation de précarité et de marginalisation les expose à un vide identitaire et les rend vulnérables à la solitude et à l’isolement social.

Isolation and vulnerability among work accident victims

An exploratory study on the main factors that facilitate or slow workers’ return to the job has made it possible to examine the experience of workers undergoing physical, social and professional readjustment in the context of the Quebec legislation on industrial accidents and occupational diseases, subsequent to job-related injuries with permanent consequences. During this process and at its outcome, workers face difficult conditions for their return to work, repeated rejections on the job market, disputes, an exhausting of their support networks or conjugal conflict. As a result of this situation of precarity and marginalization, they risk loss of identity and are vulnerable to solitude and social isolation.

 

III. Individualisme des relations et recomposition des solidarités


David Le Breton

Fabrication individuelle de sens et jeux avec la mort : les jeunes générations

Résumé / AbstractArticle complet

Pour nombre de jeunes des sociétés occidentales, le contact plus ou moins rapproché avec la mort est une voie d’entrée dans la sociabilité, une manière intime et intense de fabriquer du sens et de la valeur pour garantir une existence vécue comme problématique dans le contexte de crise des repères de nos sociétés. La mise à l’épreuve de soi, sur un mode individuel, est l’une des formes de cristallisation modernes de l’identité quand tout le reste tend à se dérober.

Individual construction of meaning and confrontation with death: youth today

For many young people in western societies, a more or less close contact with death is a means of entry into the social dynamics, an intimate and intense way of constructing meaning and values to guarantee an existence experienced as problematic in the context of the crisis of guidelines in societies today. Testing one’s limits, on one’s own, is a powerful modern means of crystallizing one’s identity when all else seems to be falling away.

Andrée Fortin

Nouveaux réseaux : les espaces de la sociabilité

Résumé / AbstractArticle complet

Diverses stratégies de recomposition de réseaux de sociabilité et d’entraide ont été observées lors d’enquêtes portant sur les réseaux de sociabilité informelle des familles, sur la vie associative et sur les nouveaux moyens de communication. Dans tous les cas, on peut parler d’investissement d’un espace, physique ou social, où s’ancre cette « nouvelle » sociabilité. Mais en quoi au juste est-elle « nouvelle » ? En effet, à l’analyse, elle apparaît comme une réinterprétation moderne et même post-moderne de pratiques traditionnelles. Elle se développe à la faveur d’un rebrassage des sphères et des espaces publics et privés, ce qui n’est pas sans influencer les modalités du passage d’une dynamique de sociabilité privée à une dynamique communautaire. S’il s’agit d’un redéploiement des liens sociaux, celui-ci s’effectue selon une logique qui n’est ni nouvelle ni spécifique. Cependant, on ne peut réduire ces phénomènes à des mécanismes compensateurs.

New networks: spaces for social relations

Various strategies for restructuring social relations and mutual support networks have been observed in studies on networks of informal social relations in families, community life and new means of communication. In each case, one can point to the investing of a space, physical or social, to anchor these « new » social ties. But how exactly are they « new »? Indeed, upon analysis, they appear to be a modern or even postmodern reinterpretation of traditional practices. Such ties are associated with a reshuffling of public and private spheres and spaces, which obviously influences the transition from a dynamic of private social relations to one that is community-oriented. If this involves redefining social ties, it nonetheless occurs in a way that is neither new nor specific. One cannot, however, reduce such phenomena to mere compensatory mechanisms.

Josepa Cucó i Giner

L’isolement renversé : l’amitié dans les conditions de la modernité

Résumé / AbstractArticle complet

Cet article met en relief les implications sociales de l’amitié à l’intérieur des sociétés développées. L’auteure commence par exposer la vision prédominante de l’amitié moderne, relation personnelle, volontaire et privée. Elle explore sommairement les développements et les modèles de cette vision dans le temps et dans l’espace, en critique les bases et en fait ressortir les manques. Dans un deuxième temps, elle met l’accent sur les rapports entre l’amitié et la dynamique sociale. Un survol des études réalisées en Espagne sur ce sujet permet de réinsérer l’interaction amicale dans les processus sociaux plus larges, et fait ressortir les effets de ce type de relation au plan collectif.

Isolation reversed: friendship in modern social conditions

This article highlights the social implications of friendship in the context of developed societies. The author initially discusses the predominant view of modern friendship as a personal relationship that is voluntary and private. She briefly examines the development and models associated with this view in time and space, criticizing its foundations and noting its shortcomings. She goes on to emphasize the relations between friendship and the social dynamic. An overview of Spanish studies on this topic then serves to reintegrate friendly interaction within broader social processes, and to accentuate the effects of this type of relationship at the collective level.

Louise Saint-Laurent

La dynamique de la solitude des néo-célibataires : vers la constitution de nouveaux réseaux de solidarité

Résumé / AbstractArticle complet

L’analyse préliminaire d’entretiens réalisés auprès de personnes divorcées ou séparées fréquentant un club de rencontres à Québec incite à réexaminer la problématique traditionnelle de la solitude. La diversité des perceptions de ce phénomène social et des stratégies utilisées pour assumer ou contrer la solitude en fait ressortir la complexité et l’aspect dynamique. Opposé au paradigme dominant des relations sociales, mécaniste, moralisateur et pessimiste, le paradigme de l’esthétique, plutôt optimiste, permet de mettre en évidence le rôle insoupçonné de la solitude comme facteur de création de nouveaux espaces de solidarité dans la société de masse.

The dynamic of solitude among newly single individuals: toward the creation of new support networks

A preliminary analysis of interviews with divorced or separated individuals frequenting a Quebec City singles club encourages a re-examination of traditional views of solitude. The variety of perceptions of this social phenomenon and of strategies employed to either accept or counter solitude highlights the complexity and dynamic aspect of this question. In opposition to the dominant paradigm of social relations that is mechanistic, moralistic and pessimistic, a more optimistic, aesthetics-oriented paradigm illuminates the unsuspected role of solitude as a factor in the creation of new supportive spaces within mass society.

 

Point de vue d’une démographe


Nicole Marcil-Gratton

L’isolement, seuls ou avec d’autres : la mesure à la remorque de la perception

Résumé / AbstractArticle complet

S’interrogeant sur la relation entre la réalité individuelle de l’isolement et la mesure de sa réalité collective, l’auteure explore les liens entre concept et mesure, perception et vérification, qualitatif et quantitatif. Il faut reconnaître que la mesure est à la remorque de la perception et qu’elle repose souvent sur des indicateurs simplifiés. Toutefois, la multiplication des enquêtes sociales, à la fois diversifiées et de qualité, donne accès à des outils de mesure qui permettent une plus grande finesse d’analyse et une plus grande représentativité quant aux situations réelles.

Isolation, alone or with others: measurement as dependent upon perception

In questioning the relation between the individual reality of isolation and the measurement of its manifestation as a social reality, the author explores the links between concept and measurement, perception and verification, qualitative and quantitative. It must be recognized that measurement is dependent upon perception and is often based on simplified indicators. Nevertheless, the proliferation, variety and quality of social studies are making measurement tools available that offer both greater precision and subtlety of analysis and enhanced representativeness with regard to real situations.

 

Article hors thème


Claude Nélisse

L’intervention : une surcharge du sens de l’action professionnelle

Résumé / AbstractArticle complet

La notion d’intervention est de plus en plus utilisée pour qualifier la pratique des professionnels. Que signifie-t-elle aujourd’hui ? Pour répondre à cette question, l’auteur examine d’abord les significations que revêtent le verbe « intervenir » et ses dérivés dans trois univers : celui de l’économie politique et de la « question sociale », celui des sciences et de la « question naturelle », et celui des arts libéraux et des pratiques professionnelles. Il montre ensuite que la notion d’intervention s’insère dans un réseau conceptuel de base plus large qui, circulant indistinctement d’un univers à l’autre, soutient l’émergence d’une nouvelle forme d’action publique appelée ici « interventionnisme généralisé ». L’intervention aujourd’hui aurait pour effet de légitimer toute action conduite au seul titre d’une citoyenneté « réaliste et responsable » et exécutée selon les formes procédurales que prescrit « la » science de l’action efficace.

Intervention: an overloading of the meaning of professional activity

The notion of intervention is increasingly being used to qualify professional practice. What does it mean today? To answer this question, the author first examines the meanings the verb « intervenir » and its derivatives can assume in three spheres: political economics and the « social question, » science and the « natural question » and the liberal arts and professional practice. He then shows that the notion of intervention is part of a larger, basic conceptual system that, in indiscriminately spreading from one sphere to another, supports the emergence of a new form of public action, termed here as « generalized interventionism. » Intervention today would then tend to legitimize any action performed in the name of a « realistic and responsible » citizenship alone, and conducted according to the procedural forms prescribed by generally accepted notions of efficiency.