Le sacré au coeur du social. L’incontournable facteur religieux

Sous la direction de Jean-Marc Larouche et Guy Ménard

Il est difficile, de nos jours, d’ouvrir la télévision, de feuilleter un journal ou un magazine d’actualité, de flâner dans une librairie, de passer une soirée avec des amis, ou simplement de circuler en ville, sans que se manifestent de quelque manière — discrète ou spectaculaire — l’étonnante vitalité du religieux (…)

 

cover-LSP74

 
TABLE DES MATIÈRES

 

Jean-Marc Larouche et Guy Ménard

Présentation du numéro

Article complet

 

I. Éclairages et perspectives


Guy Ménard

Une « façon de parler » : le sacré et les résurgences de son « mode d’emploi » dans la culture contemporaine

Résumé / AbstractArticle complet

Retraçant les principales causes du « désenchantement » du monde occidental, cet article suggère qu’avec le basculement de l’Occident dans le christianisme, puis dans la modernité laïque et rationnelle, ce n’est pas tant que le « sacré » serait disparu de notre monde; ce serait plutôt nous, Occidentaux modernes, qui aurions simplement perdu la capacité de le percevoir et de l’expérimenter. En privilégiant comme il l’a fait une pensée rationnelle de type scientifique et technique, l’Occident s’est en ce sens appauvri d’une autre façon de sentir, de penser et de vivre le monde, une façon essentiellement symbolique, qui rendait notamment possible l’expérience du sacré (et ses prolongements religieux). En corollaire, c’est dans la mesure où l’Occident moderne retrouve pour ainsi dire le « mode d’emploi » de cette pensée symbolique qu’il semble pouvoir retrouver — comme plusieurs indices de notre temps tendraient à le laisser penser — une nouvelle disponibilité à une expérience du sacré.

One way of terming it: the sacred and re-emergence of its « mode of integration » in contemporary culture

In describing the primary causes of « disenchantment » in the western world, this article suggests that with the West’s shift toward Christianity, and subsequently modernity’s laicism and rationality, it is not so much that the « sacred » disappeared from our world, but rather that we in the contemporary West simply lost the ability to perceive and experience it. Through emphasis on rational thought of a scientific or technical nature, the West in this sense deprived itself of another means of feeling toward, thinking about and experiencing the world, an essentially symbolic means, which, in particular, made experience of the sacred (and its religious repercussions) possible. Consequently, it is the extent to which the modern West can rediscover the « mode of integration, » as it were, of this symbolic form of thought that would seem to make it possible to rediscover—as a number of contemporary indications would lead us to believe—a new openness toward the experience of the sacred.

Roger Lapointe

Le talent religieux

Résumé / AbstractArticle complet

S’inspirant de l’anthropologie wébérienne, cet article développe l’hypothèse que l’humanité concrète et historique n’est pas uniformément constituée d’homines religiosi, c’est-à-dire d’hommes et de femmes religieux (au sens de la phénoménologie d’un Mircea Eliade, par exemple), mais d’individus inégalement doués au point de vue religieux. Selon les chiffres fournis par les nombreux recensements, enquêtes et sondages relatifs aux sociétés occidentales du vingtième siècle, l’humanité compte dans ses rangs 30 % de croyants prioritairement religieux, 40 % de croyants secondairement religieux, 20 % de croyants nominaux et 10 % d’incroyants.

The religious gift

Taking its inspiration from Weberian anthropology, this article develops the hypothesis that humanity has not been uniformly composed of homines religiosi, that is, religious men and women (in the sense of Mircea Eliade’s phenomenology, for example), but rather of unequally gifted individuals from a religious viewpoint. According to data from numerous censuses, studies and surveys of twentieth century western societies, humanity comprises 30% primarily religious believers, 40% secondarily religious believers, 20% nominal believers and 10% unbelievers.

Josée Lacourse

Amour, Lumière et Paix : lecture durkheimienne d’une publication ésotérique contemporaine

Résumé / AbstractArticle complet

Cet article expose une partie de la problématique durkheimienne du sacré et l’illustre à travers l’analyse d’une publication ésotérique récente. Il s’agit d’aborder la question du rapport entre le social et le sacré, et de saisir les transformations à l’oeuvre dans une spiritualité propre aux sociétés modernes : l’individualisme religieux. L’illustration met en évidence la constance de certaines caractéristiques du sacré définies par Durkheim, tout en cernant des modifications, relatives notamment à l’impact de l’effervescence collective au niveau du système religieux considéré.

Amour, Lumière et Paix: a Durkheimian reading of a contemporary esoteric text

This article examines part of the Durkheimian rationale of the sacred, and analyzes a recent esoteric publication to illustrate this. This involves looking at the relationship between the social and the sacred, and understanding the changes occurring in modern societies’ particular form of spirituality: religious individualism. The example reveals the constant nature of certain aspects of the sacred as defined by Durkheim, while focussing on the changes as well, especially concerning the impact of group fervour on the level of the religious system examined.

 

II. Le christianisme « sous observation »


Liliane Voyé

L’incontournable facteur religieux, ou du sacré originaire

Résumé / AbstractArticle complet

Après avoir montré que le catholicisme a été marqué du sceau de la modernité, il s’agit tout autant de repérer les incidences d’un nouveau contexte, celui de la post-modernité, sur ce champ religieux. S’appuyant sur des enquêtes menées en Belgique au cours des dernières années, l’auteure conclut que le romantisme, la centralité du quotidien, le mixage des codes, la socialité élective et civile ainsi que le réenchantement du monde ont remplacé, au sein de groupes d’inspiration chrétienne mais désormais distants du catholicisme institutionnel, l’épopée, les lendemains qui chantent, les discours officiels, l’appartenance institutionnelle et le désenchantement du monde.

The inevitability of the religious factor, or the fundamental nature of the sacred

After showing how Catholicism has been influenced by modernity, the author also goes on to identify the effects of the new, postmodern context on this religious sphere. Based on recent studies in Belgium, the author concludes that romanticism, a focus on daily life, mixing of codes, elective and civil social behaviour, and re-enchantment with the world have replaced the epic, the promise of the future, official analyses, an institutional sense of belonging, and disenchantment with the world for groups of Christian inspiration now remote from institutional Catholicism.

Anne Morelli

Exemples de vie chrétienne et modèles politiques : les saints de Jean-Paul II

Résumé / AbstractArticle complet

L’Église catholique a rarement proclamé autant de « nouveaux » saints et bienheureux qu’à notre époque, et plus précisément depuis le pontificat de Jean-Paul II, au début des années quatre-vingt. Ce fait, qui pourrait avoir l’air anecdotique, mérite d’être observé de plus près. Nombreux et divers sont les motifs pour lesquels ces canonisations sont prononcées, mais il est intéressant de relever quels sont les « modèles » proposés. On s’aperçoit ainsi que les causes qui ont le plus de chances d’aboutir aujourd’hui sont celles du Tiers-Monde et de l’Est de l’Europe, des laïques et des modèles de cette chasteté que le pape a tant de mal à faire accepter, notamment par les jeunes. Les missionnaires (modèles d’un christianisme « battant »), les martyrs de leur attachement au pape, les victimes des incroyants et des révolutionnaires que le pape exècre ont aussi de bonnes chances d’être retenus, de même que ceux qui peuvent contribuer à faire oublier l’indifférence du Vatican pendant la Seconde Guerre mondiale. Les polémiques nées autour du choix de ces personnalités modèles montrent bien que la question atteint un domaine qu’il est difficile de ne pas appeler politique.

Christian examples and political models: John Paul II’s saints

The Catholic Church has rarely proclaimed as many « new » saints and beatified individuals as in our era, and more specifically, since the advent of John Paul II’s papacy in the early eighties. This fact, which could be viewed as anecdotal, deserves further study. The reasons for canonization are many and varied, but it is interesting to note the type of « model » advocated. We thus find that the causes with the greatest current chances of success are those of the Third World and Eastern Europe, lay people and models of the type of chastity the pope is having difficulty in getting people to accept, especially young people. Missionaries (models of Christian « achievers »), those martyred due to their devotion to the pope, and the victims of unbelievers and revolutionaries, abhorred by the pope, are also likely to be chosen, as well as figures who can help make people forget the Vatican’s indifference during the second world war. The controversy arising over the choice of these model individuals clearly indicates that the issue is reaching a level it is difficult not to term political.

André Corten

« Le peuple de Dieu » au Brésil : du religieux au politique

Résumé / AbstractArticle complet

La notion de « peuple de Dieu », réapparue avec Vatican II, devient pleine de signes lorsque les catholiques latino-américains s’en emparent. C’est un emblème qui indique un phénomène de représentation du politique. L’objet de ce texte est d’étudier le travail de trois discours sur cet emblème et de voir comment l’entrecroisement de ces discours produit des effets de sens dans la formation de catégories politiques. Ces discours sont ceux des théologiens de la libération, des militants des communautés ecclésiales de base et de l’organisation politique qui prétend représenter les mouvements sociaux : le Parti des travailleurs. Deux conclusions se dégagent. En premier lieu, les catégories politiques en émergence à partir de ces discours sont éloignées des catégories fondatrices de l’État de droit telles qu’elles ont été élaborées par les penseurs politiques classiques; en particulier, la catégorie « souveraineté » n’y apparaît pas. En second lieu, le caractère aléatoire résultant de l’entrecroisement de ces trois discours reste contrôlé par des procédures d’exclusion externe et interne de la conception politique de l’Église institution.

« People of God » in Brazil: from a religious to a political perspective

The concept of a « people of God, » which reappeared with Vatican II, becomes highly significant when seized upon by Latin-American Catholics. It is an emblem indicating a phenomenon of political representation. The purpose of this text is to study the operation of three perspectives on this emblem and to see how the interaction of these perspectives generates meanings in the formation of political categories. The perspectives are those of liberation theologists, militants in the basic ecclesiastic communities and the political organization claiming to represent social movements: the workers’ party. Two conclusions emerge. First, the political categories arising from these perspectives are quite remote from the founding categories of the State as formulated by classical political thinkers; the category of « sovereignty » in particular does not appear. Second, the uncertainty inherent in the interaction of these three perspectives is controlled by processes of external and internal exclusion from the political understanding of the Church as an institution.

 

III. Quête et expression religieuses dans les pratiques et organisations sociales


Jean-Marc Larouche

Au nom du sens et de l’altérité, la post-sécularisation

Résumé / AbstractArticle complet

S’agissant de traquer le facteur religieux au coeur du social, l’auteur s’est intéressé à l’émergence et au développement des nouvelles disciplines et des nouveaux programmes universitaires que sont la sexologie et la thanatologie. En effet, que se passe-t-il quand la sexualité et la mort, encore fortement codées aux plans symbolique et éthique par la religion et la morale catholiques, deviennent l’objet d’un discours savant et d’une formation professionnelle ? Éros et Thanatos auraient-ils trouvé un nouveau temple et de nouveaux clercs ? L’émergence et le développement de ces disciplines semblent faire partie des transformations des champs religieux et éthique dans la société québécoise, voire des transformations du champ de la manipulation symbolique auquel renvoient ces deux champs. Si l’on peut convenir d’une telle réponse, encore faut-il la soutenir d’une interprétation. Ainsi, les transformations du champ de la manipulation symbolique que manifestent l’émergence et le développement de ces disciplines s’inscrivent tantôt dans la poussée de la sécularisation, tantôt dans ce qui s’en échappe et que nous appelons la post-sécularisation.

In the name of meaning and otherness: post-secularization

Concerned with tracing the religious factor as central to the social realm, the author became interested in the emergence and evolution of the new disciplines and new programs of university study represented by sexology and thanatology. What in fact happens when sexuality and death, still strongly encoded on a symbolic and ethical level by Catholic religion and morality, become the focus of scientific analysis and professional training? Have Eros and Thanatos found a new temple and new priests? The emergence and evolution of these disciplines appear to be a part of changes in the religious and ethical spheres within Quebec society, and indeed of changes in the field of symbolic manipulation associated with these two domains. And if we can agree with such a position, this must still be supported by an interpretation. Thus, changes in the field of symbolic manipulation as seen in the emergence and evolution of these disciplines are categorized within both the dynamics of secularization and that which lies beyond it, termed post-secularization.

Josianne Bodart Senn

Le travailleur social, un « néo-clerc » qui s’ignore ou se sous-estime ?

Résumé / AbstractArticle complet

Le « néo-clerc » sait interpréter le secret des choses de la vie grâce à une confrontation directe avec la réalité. Le travailleur social en est un quelquefois, mais il exclut le monopole et la spécialisation, pour se mettre en condition de ressourcement auprès d’un « sacré sauvage ». Cette aspiration à recomposer à partir des forces vives s’enracine dans une trajectoire familiale et dans une carrière professionnelle où le travail social n’est souvent qu’une étape. Quelques travailleurs sociaux semblent avoir trouvé le moyen de « jongler » avec les paradoxes et de « bricoler » des solutions aux situations limites. Eux seuls ne sont pas des « néo-clercs » qui s’ignorent ou se sous-estiment.

Social workers: « new priests » who are unconscious of or underestimate themselves?

The « new priest » knows how to interpret the hidden aspects of life through direct confrontation with reality. Social workers sometimes assume this role, but without monopoly or specialization, so as to renew themselves via the « untamed sacred. » Such an attempt at self-regeneration through the vital forces is rooted in a family trajectory and professional career where social work is often but one phase. A few social workers seem to have found a way to « juggle » the paradoxes and « piece together » solutions to extreme situations. They are the only ones not representing « new priests » who are unconscious of or underestimate themselves.

Micheline Milot

Religion et univers scolaire : le sens en contresens. Le cas du Québec et de la France

Résumé / AbstractArticle complet

Cet article aborde les différents aspects qui, en arrière-fond, nous permettent de comprendre ce qui, dans les mutations entre religion et culture, influence la redéfinition des rapports entre religion et école et les enjeux que les communautés religieuses et culturelles investissent dans ce débat. Le Québec et la France, tout particulièrement, présentent deux scènes intéressantes à cet égard. Bien que ces deux sociétés abordent la problématique de la religion et de l’univers scolaire à partir d’un contexte structurel différent, la confessionnalité du système scolaire « public » dans l’une et la laïcité dans l’autre se voient interrogées à l’aune d’une même réalité, le pluralisme.

Religion and the schools: new directions. The situation in Quebec and France

This article examines the various underlying aspects which allow us to understand the factors, within the interactions occurring between religion and culture, influencing new relationships between religion and the schools and the issues involved for religious and cultural communities regarding this debate. Quebec and France in particular offer two interesting scenarios in this respect. Although these two societies approach questions concerning religion and the schools from a different structural context, the confessional nature of the « public » school system in one society and laicism in the other are being challenged in the light of the same reality: pluralism.

 

IV. Sacré et religion au coeur des socio-cultures


Achiel Peelman

L’actualité des religions amérindiennes au Canada

Résumé / AbstractArticle complet

Les Amérindiens du Canada connaissent depuis les années soixante une véritable renaissance culturelle qui comprend une revalorisation remarquable de leur religion ancestrale. L’analyse contextuelle de ce phénomène montre que la religion (ou la spiritualité) est demeurée une dimension constitutive, voire centrale, de la réalité amérindienne et qu’elle joue un rôle social de plus en plus significatif. Cela se vérifie de façon particulière dans le domaine de la lutte des autochtones contre les conséquences tragiques de leur acculturation forcée et dans celui de l’affirmation de leurs droits fondamentaux.

The current status of Amerindian religions in Canada

Amerindian peoples in Canada have experienced a veritable cultural renaissance since the sixties, which includes a significantly re-enhanced status accorded to their ancestral religion. Contextual analysis of this phenomenon shows that religion (or spirituality) has remained a constituent and indeed central aspect of Amerindian reality, one playing an ever more meaningful social role. This is particularly evident in the area of native peoples’ struggle against the tragic consequences of forced cultural integration and in their affirmation of their fundamental rights.

Leïla Babès

L’islam pluriel au Maghreb

Résumé / AbstractArticle complet

Cet article s’intéresse à la question du syncrétisme religieux au Maghreb et à ses très anciennes racines. Il se propose, ce faisant, d’éclairer certaines zones d’ombre de la réalité nord-africaine, dans laquelle le facteur religieux occupe une place de première importance. Cette question, il la pose à la fois au niveau de l’islam comme religion instituée et à celui de certaines croyances et pratiques religieuses populaires du Maghreb, plus précisément le « culte des saints ». Les tenants de l’orthodoxie musulmane (souvent relayés en cela par le discours rationaliste des sciences humaines) ne voient souvent dans ce culte que déviance hérétique ou survivance du paganisme ancien. À l’encontre de cette vision des choses, cet article montre que la doctrine musulmane offre diverses ouvertures susceptibles de favoriser un processus d’intégration mutuelle entre l’islam et les anciens cultes d’Afrique du nord et, ainsi, de donner naissance à un « islam syncrétiste » typiquement maghrébin.

Pluralistic aspects of Islam in the Maghreb

This article addresses the topic of religious syncretism in the Maghreb and its extremely ancient origins. The text thus attempts to shed light on certain lesser-known aspects of North African reality, where the religious factor is of primary importance. This question is examined both on the level of Islam as an established religion and that of a number of religious beliefs and practices popular in the Maghreb, particularly the « cult of the saints. » Upholders of Muslim orthodoxy (often supported by the rationalist analysis of the social sciences) frequently view such worship as nothing more than heretical deviance or survival of the paganism of old. In countering this view, the article shows that Muslim doctrine offers various areas of openness with the potential to foster a process of mutual integration between Islam and ancient North African religions, and thus create a « syncretistic » form of Islam typical to the Maghreb.

Roberto Motta

La fête et la transe au coeur du social : l’exemple du candomblé brésilien

Résumé / AbstractArticle complet

À travers l’exemple du candomblé brésilien, cet article vise à mettre en lumière, dans la mouvance de la pensée durkheimienne, le fait que c’est bel et bien du groupe — de son savoir traditionnel et de sa mémoire collective — que l’individu reçoit son être et son identité, dans la fête communionnelle. Dans un tel processus de construction identitaire, les conflits internes du groupe, ses rapports de force, ses enjeux de pouvoir et ses structures de domination cèdent en quelque sorte le pas à ce que Durkheim appelle la « réfection morale » du groupe, au moyen de rituels qui confortent et régénèrent la substance du lien social. La fête, la danse, la transe révèlent au fidèle une identité collective dont la profondeur rejette au second plan les distinctions sociales et les différences de classes qui se manifestent au coeur du groupe et dans la société globale. Ce sont des rites de renouveau, de régénérescence, qui signifient et réactivent une sorte de jeunesse primordiale, d’éternelle jouvence de l’humanité.

The central nature of celebration and trance in the social realm: the example of Brazilian candomblé

Through the example of Brazilian candomblé, this article seeks to highlight, within the sphere of Durkheimian thought, the fact that it is truly from the group—through the group’s traditional knowledge and collective memory—that individuals derive their being and identity, in the communional celebration. In such a process of construction of identity, the group’s internal conflicts, relationships of strength, power interactions and dominance structures yield as it were to what Durkheim termed the moral reconstruction of the group, through rituals that reinforce and regenerate the substance of the social link. Celebration, dance and trance reveal to devotees a collective identity of such depth that social distinctions and class differences exhibited within the group and society as a whole become of secondary importance. These are rites of renewal and regeneration which signify and reawaken a sort of primordial youth, an eternal fountain of youth for humanity.

 

V. Expérience du sacré et religion de l’expérience


Ève Gaboury

Echo d’une présence : rencontre du troisième type avec des sorcières modernes

Résumé / AbstractArticle complet

Dans la foulée du mouvement féministe contemporain du Canada, des États-Unis et parfois du Québec, des femmes choisissent, en nombre grandissant, de se dire sorcières et d’émigrer ainsi vers de nouvelles terres spirituelles. Réunies en cercles les soirs de pleine lune et rappelant à la vie les anciennes et puissantes déesses des mythologies européennes, elles partent sur la trace de l’héritage que leur ont légué les sorcières d’une autre époque. Leur quête apparaît comme une réminiscence des « zones imaginaires d’exclusion » de la culture patriarcale, comme l’écho d’une présence presque oubliée, qui ne cesserait pourtant de se réinventer à la faveur d’une renaissance de l’imaginaire féminin.

Echoes of a presence: an encounter of the third kind with modern witches

In the course of the contemporary feminist movement in Canada, the United States and sometimes in Quebec, a growing number of women are choosing to term themselves witches and thus journey toward new spiritual realms. Gathering in circles at night under a full moon and evoking the ancient and powerful goddesses of European mythology, they are starting out in search of the legacy left to them by the witches of another era. Their search seems a recollection of « imaginary realms of exclusion » from patriarchal culture, like the echo of an almost forgotten presence, which will nonetheless continue to be reinvented, fostering a renaissance of the feminine imagination.

Jean Ferreux

Le volcan du sacré

Résumé / AbstractArticle complet

Dans ce court essai, l’auteur avance que le sacré ne peut être confondu avec le religieux et que la religion n’est qu’une des manifestations possibles du sacré. Elle en serait en fait une abstraction (c’est-à-dire une structuration, voire une pétrification), alors que le sacré, lui, est process, c’est-à-dire énergie et fluide, à l’image de l’éruption volcanique. Que vienne à ne plus fonctionner l’une ou l’autre des voies par lesquelles le sacré se manifestait jusque-là, il en empruntera d’autres. Trois de ces « nouvelles voies » sont ici suggérées, autour de ces réalités contemporaines que sont le sida, la drogue et l’écologie. Elles offrent l’intérêt de présenter d’importants « attributs du sacré » : la peur (pour toutes trois), et l’ineffable, le fusionnel et le holistique.

The volcanic power of the sacred

In this brief essay, the author suggests that the sacred should not be confused with the religious, and that religion is only one of the possible manifestations of the sacred. Religion is in fact viewed as an abstraction (that is, a structuring, even a petrification), whereas the sacred is a process, that is, energy and fluidity, in the image of a volcanic eruption. Should any of the approaches by which the sacred has manifested itself to date cease to function, it will assume other paths. Three of these « new paths » are suggested here, centring on the contemporary realities of AIDS, drugs and the ecology. They are of interest in that they exhibit important « attributes of the sacred »: fear (in all three cases), and ineffable, fusionist and holistic aspects.

Dominique Lambert

Des Beatles à saint Jean Chrysostome : itinéraire d’une femme d’aujourd’hui

Résumé / AbstractArticle complet

À travers ce « récit de vie » présenté sous forme « docu-dramatique », l’auteure tente de rendre compte de ce qui l’a amenée, il y a quelques années, à renouer avec une expérience croyante et religieuse qu’elle avait largement abandonnée depuis la fin de son adolescence, c’est-à-dire pendant une vingtaine d’années au cours desquelles elle a milité activement au sein de divers mouvements socio-politiques (socialisme autogestionnaire, mouvement des femmes) tout en étant présente à plusieurs des grands « rendez-vous » de notre modernité (libération sexuelle, culture rock, psychanalyse…). L’histoire de Gabrielle, qui est ici mise en scène, est certes singulière et, en ce sens, unique. Mais elle rejoint vraisemblablement l’expérience de plusieurs de nos contemporains.

From the Beatles to Saint Jean Chrysostome: a contemporary woman’s journey

A través de esta « historia de vida », presentada bajo la forma de un « docu-drama », la autora trata de dar cuenta de lo que la ha llevado, hace ya algunos años, a retomar contacto con una experiencia creyente y religiosa que ya había abandondo desde el fin de su adolescencia, es decir por una veintena de años, en el curso de los cuales ella ha militado activamente en el seno de diversos movimientos socio-políticos (socialismo autogestionario, movimiento de mujeres), estando al mismo tiempo presente en varias de las « convocatorias » de nuestra modernidad (liberación sexual, cultura rock, psicoanálisis…). La historia de Gabrielle, llevada aqui a la escena, es ciertamente singular, y, en este sentido, única, pero ella toca la experiencia de varios de nuestros contemporáneos.