De l’espace pour le local

Sous la direction de Pierre Hamel et Marc Mormont

Le thème du développement local a connu une singulière expansion depuis le début des années quatrevingt dans la majorité des pays occidentaux. Il a aujourd’hui ses colloques et congrès, ses spécialistes et ses experts, ses réseaux et ses revues… (…)

 

cover-LSP74

 
TABLE DES MATIÈRES

 

Pierre Hamel et Marc Mormont

Présentation du numéro

Article complet

 

I. Espace, territoire et représentations


Philippe Veitl

Le sol ou l’usine : la création des régions. Clémentel et l’invention de la région des Alpes françaises

Résumé / AbstractArticle complet

Le projet de création de régions économiques, lancé en 1917 par Étienne Clémentel, ministre du Commerce et de l’Industrie, et l’invention, en appui sur l’initiative étatique, de la région économique des Alpes françaises par des électro-techniciens grenoblois ont constitué deux tentatives pour faire en sorte que la Troisième République ne soit pas une « société bloquée ». Il s’agissait de concilier, en refusant de choisir entre le sol et l’usine, une vision du lien social héritée du monde rural et reposant sur l’idée d’un enracinement collectif du peuple français dans les terroirs, avec une politique active d’expansion industrielle visant à sauver la France du déclin. Au gouvernement et en région, d’éminents membres de l’École française de géographie humaine ont contribué à l’édification d’une représentation associant deux idées alors reçues massivement comme radicalement antithétiques.

Land or factory: The creation of regions. Clémentel and the origins of the French Alps Region

The project to create economic regions, begun in 1917 by the Minister of Commerce and Industry, Étienne Clémentel, and the development of an economic region in the French Alps by Grenoble electro-technicians, constituted two attempts at ensuring that the Third Republic not be a « blocked society ». Without having to choose between land or factory, this served to reconcile a vision of social links inherited from the rural world that rested on the idea of the collective rootedness of the French people to their soil, with an active policy of industrial expansion aimed at saving France from decline. At government and regional levels alike, eminent members of the French school of human geography contributed to the building of a representation associating these two ideas, at a time when such claims were widely received as radically antithetical.

Alain Faure

Les communes rurales françaises face au développement local, ou l’histoire d’une médiation contrariée entre territoires, secteurs et institutions

Résumé / AbstractArticle complet

En France, les élus locaux intègrent-ils le développement économique local au rang de donnée politique à part entière ? C’était le cas au Moyen Âge, où la dynamique du mouvement communal se développait essentiellement sur fond de défense d’intérêts sectoriels. Mais la Révolution de 1789, en marquant l’avènement de l’État nation, a aussi signifié l’exclusion de l’économie du champ communal. Les institutions locales ont dès lors centré leur médiation sur les antagonismes socio-culturels régionaux et les clivages politiques nationaux. Après 1945, cet équilibre s’est progressivement rompu. Dans un premier temps, les élus locaux ont étouffé les velléités de dynamisation du développement économique régional au profit d’un statu quo notabilaire et conservateur. Mais aujourd’hui, sous l’effet de la crise et de la résurgence du local, des « maires managers » réhabilitent politiquement le développement local. Pour être légitimes, ils combinent de plus en plus ouvertement la représentation territoriale et la médiation sectorielle.

The French rural communes facing local development—Or the history of a sorry mediation between territories, sectors and institutions

In France, do locally elected officials integrate local economic development as a politically instituted gesture? Such was the case during the Middle Ages when the dynamic of the communal movement had developed essentially on the basis of defending sectoral interests. But the Revolution of 1789, in marking the advent of the nation state, also signified the exclusion of the communal economy. Local institutions had, from then, centred their mediation on regional socio-cultural antagonisms and national political cleavages. After 1945, this equilibrium progressively crumbled. In the first place, elected officials suppressed at the local level any national desires for regional economic development, in favor of a conservative status quo. But today, under the effect of crisis conditions and the resurgence of local government, the « Mayor managers » are politically rehabilitating local development. To be legitimate, they combine territorial representation and sectoral mediation more openly.

André Micoud

Le développement local, ou comment construire de nouveaux territoires

Résumé / AbstractArticle complet

Les opérations de développement local en milieu rural ont été à l’origine de la proposition de nouveaux territoires pour l’action. Venus après eux, les nouveaux dispositifs de gestion sociale territorialisée en milieu urbain semblent bien avoir repris la même problématique. L’article montre comment ces opérations sont indissociables de la construction de territoires qui se donnent à voir comme « exemplaires », « expérimentaux » et « exceptionnels », c’est-à-dire posés dans une extériorité fictive par rapport à la société. Ces formes originales montrent que les territoires nouveaux, plutôt que des unités sociales susceptibles d’atteindre à une existence politique, sont des moyens pour la parole technicienne de construire son espace.

Local development, or how to build new territories

The operations of local development in rural areas were the earliest proposals for new territories of action. Following them, the new social management apparatus erected in urban areas seemed to have adopted a similar approach. The article shows how these operations are intimately linked to the building of territories that present themselves as « exemplary », « experimental », and « exceptional », and fictitious as regards reality. Rather than being social units susceptible to attaining a political dimension, these original forms show that the new territories are a means for technocrats to mold their own environment.

Jacques Bonniel et Paul Raveaud

Territoires en développement. Politiques centrales et stratégies locales

Résumé / AbstractArticle complet

Examinant les politiques d’appui au développement territorial, qui ont pris beaucoup d’ampleur en France depuis quinze ans, les auteurs font état d’une recherche qu’ils ont menée dans trois territoires régionaux. Ils ont examiné de près les pratiques gestionnaires qui découlent de ces politiques, en particulier les procédures et les outils dont se servent les agents du développement. Ils ont constaté la persistance d’un certain nombre de difficultés, malgré l’émergence d’un discours novateur. Leur démarche leur permet de conclure sur les lacunes de la planification, qui ne facilite pas l’arbitrage entre les principaux acteurs du développement.

Developing territories: Central policies and local strategies

Examining the policies of support to territorial development, policies which have gained importance over the last 15 years in France, the authors recount the research that they undertook in three regional territories. They closely examined the management practices that emanated from these policies, in particular the tools and procedures which the development agents made use of. They identified the persistence of a certain number of difficulties, despite the emergence of innovative tendencies. Their process enables them to demonstrate the weaknesses of territorial planning which does not facilitate arbitration between the principal actors of development.

 

II. Le développement local en pratique


Chris Pickvance et Nick Buck

Mutations économiques, développement local et politiques municipales, ou le Thanet District Council entre l’arbre et l’écorce

Résumé / AbstractArticle complet

L’île de Thanet, située à l’extrémité nord-est du comté de Kent, en Grande-Bretagne, a connu trois vagues d’investissements depuis le début du siècle. Après avoir dégagé les diverses phases de la restructuration économique de l’île, les auteurs présentent les initiatives de promotion économique prises par les autorités politiques, en particulier l’aide à l’industrie touristique et le développement du port, et leurs effets dans le milieu. L’analyse vise à cerner l’impact des politiques locales de développement, c’est-à-dire leur capacité d’infléchir la structure socio-économique existante.

Municipal economic intervention in an « enterprise culture »: Economic restructuring, Council policy and local politics in Thanet

The island of Thanet, located to the extreme north-east of Great Britain’s County of Kent, has known three rounds of investment since the beginning of the century. After having outlined the diverse phases of the island’s economic restructuring, the authors present the initiatives of economic promotion undertaken by political authorities, in particular, aid to the tourist industry and development of the port, and their effects on the area. The analysis aims to discern the impact of local development policies, which is to say, their capacity to bend the existing socio-economic structure.

Pierre Filion

Dépendance locale et développement économique : six exemples ontariens

Résumé / AbstractArticle complet

Traditionnellement, au Canada, les milieux d’affaires sont en bonne position pour influencer les politiques locales. Les municipalités font de plus en plus appel à l’entrepreneurship local pour diversifier leur base économique, mais leur autonomie à l’égard du capital n’augmente pas. L’auteur s’intéresse aux efforts de développement de six municipalités ontariennes et à la manière dont elles s’y sont prises (processus, secteurs économiques visés, instruments utilisés) pour atteindre leurs objectifs de développement local. Il appert que si les fonctionnaires et les milieux d’affaires jouent un rôle de premier plan dans l’élaboration des stratégies locales, dans l’ensemble, la population n’y participe pas.

Local dependence and economic development: Six Ontario case studies

Traditionally in Canada, the business sectors have been in a favorable position to influence local policies. Municipalities increasingly appeal to local entrepreneurs to diversify their economic base, but this does not mean that their autonomy in regard to capital is increased. The author addresses himself to the development efforts of six Ontario municipalities (in terms of process, targetted economic sectors, instruments used). In short, it appears that if bureaucrats and the business community play a premier role in the elaboration of local strategies, as a whole the general public does not participate in this process.

Caroline Andrew

L’individu et le communautaire : impasse ou nouveau modèle de développement ?

Résumé / AbstractArticle complet

S’interrogeant sur les formes concrètes du développement local, l’auteure compare le contenu et les orientations des politiques de développement économique local mises en oeuvre par la ville d’Ottawa à la problématique du développement local véhiculée par le secteur communautaire. Si les deux conceptions présentent des éléments de convergence, elles n’en sont pas moins fondamentalement divergentes. La nature des modèles de développement en présence est également examinée.

The individual and community interests: Impasse or new development model?

Questioning the concrete forms of local development, the author compares the context and orientations of local economic development policies instituted by the city of Ottawa to the approach developed by community groups. It was found that even if both conceptions contain elements of convergence, they nonetheless remain fundamentally divergent. The nature of both models of development is also examined.

Bernard Roux

Les régions méditerranéennes de la CÉE et la logique capitaliste de la marginalisation territoriale

Résumé / AbstractArticle complet

L’économie de marché fait appel à une rationalité unilatérale qui se préoccupe peu, en général, de ses effets négatifs sur certains groupes sociaux ou certaines régions. Il en va ainsi des régions paysannes des cinq pays du sud de la CÉE; certains espaces sont marginalisés au point que l’on peut craindre pour leur viabilité. Après avoir résumé les principales transformations subies par ces territoires au cours des dernières années, l’auteur analyse les enjeux d’un développement qui demeure profondément inégal et s’interroge sur les possibilités de réussite d’un modèle de développement qui s’articule à la volonté de résistance du milieu.

The Mediterranean Regions of the EEC and the capitalist logic of territorial marginalization

The market economy calls upon a unilateral rationality which, in general, preoccupies itself little with the negative effects it has on certain socio-economic groups or regions. It is thus so in peasant-rural areas of the five southern countries in the EEC; certain areas are marginalized to the point where their economic viability is endangered. After having outlined the principal transformations that these territories have been subjected to during the past, the author analyzes the hazards of a development that remains profoundly unequal and questions the possibilities of success of a development model which articulates itself at local resistance.

 

III. Nouveaux enjeux, nouveaux acteurs ?


Sylvie Biarez

L’évolution du développement dans les grandes villes françaises

Résumé / AbstractArticle complet

En France, après la guerre, la notion de développement a coïncidé avec une volonté de modernisation des grandes agglomérations, dans le cadre d’une problématique d’aménagement et d’urbanisme. Après un rappel de l’évolution des politiques d’aménagement et de développement local, l’auteur examine les enjeux plus récents des politiques locales, en particulier l’élargissement de l’action des grandes agglomérations. Dans ce contexte, la notion de développement, en dépit des ambiguïtés qu’elle recouvre, recèle une forte charge symbolique. Cela ne va pas sans soulever un certain nombre de questions qui concernent avant tout le rôle des élus et leur légitimité.

The evolution of development in large French cities

In France after the War, the notion of development coincided with a will to modernize large urban agglomerations within the framework of city planning and urban development. After recalling the evolution of planning policy and local development, the author examines the more recent issues facing local policy-makers, in particular the increased sphere of activity of local government in large cities. In this context, the notion of development, despite its ambiguities, contains a good deal of symbolism. This goes not without raising a certain number of questions concerning, above all, the role of elected officials and their legitimacy.

Françoise Gerbaux

Développement local et mouvements sociaux : les modèles alternatifs dans les zones de montagne et les zones défavorisées en Europe

Résumé / AbstractArticle complet

À partir d’un double regard, c’est-à-dire d’une part l’analyse des politiques publiques mises en oeuvre dans les zones de montagne, qui prônent un développement endogène, et d’autre part l’analyse des logiques sociales des mouvements qui se réclament d’une démarche alternative, l’objet de cet article est de s’interroger sur les raisons des dysfonctionnements et des distorsions entre politiques publiques et mouvements sociaux alternatifs. L’interrogation centrale porte sur les fondements des mouvements sociaux alternatifs qui sont nés ou ont repris vigueur depuis le milieu des années soixante-dix. L’hypothèse principale est la suivante : alors que la plupart des objectifs de développement visés par les politiques publiques s’appuient sur le paradigme du travail salarié, les propositions des mouvements sociaux alternatifs se fondent sur le paradigme du travail indépendant. Au delà du mode de développement imposé jusque-là, ces mouvements remettent en cause le mode de fonctionnement de la société salariale et défendent certaines valeurs attachées au modèle du travail indépendant. L’article s’appuie sur l’analyse de ces mouvements dans les zones de montagne en France, en Italie, en Suisse et en Autriche.

Local development and social movements: Alternative models in the mountainous and neglected zones of Europe

The object of this article is to question the reasons underlying disfunctionalities and distortions between public policy and alternative social movements. This is taken from two viewpoints: on the one hand, by analyzing public policy implemented in mountainous zones that promotes endogenous development, and on the other, by analyzing the social logic of movements that call for an alternative process. The central question focusses on the foundations of alternative social movements which were born or achieved renewed vigor since the middle of the 1970’s. The principal hypothesis is the following: while most of the development objectives targetted by public policy are based on the paradigm of salaried work, the proposals of the alternative social movements are founded on the paradigm of independent work. Beyond the mode of development imposed to date, these movements question the workings of the salaried society and defend the values linked to the model of independent work. The article is based upon an analysis of these movements in the mountainous zones of France, Italy, Switzerland, and Austria.

Pierre Hamel

Le développement local en milieu urbain : un modèle controversé

Résumé / AbstractArticle complet

Depuis la fin des années soixante-dix, la ville de Montréal est engagée dans un débat sur son avenir. Ce n’est plus uniquement le milieu communautaire qui s’inquiète de la détérioration des conditions de vie dans certains quartiers, mais tout autant la classe politique, les milieux d’affaires et le mouvement syndical. Le thème et la problématique du développement local semblent donc de ce fait rejoindre une multitude d’acteurs qui, traditionnellement, défendaient des positions différentes sur l’aménagement et le développement de la ville. Mais peut-on dire pour autant que tous ces acteurs se retrouvent sur la même longueur d’ondes ? Ne demeure-t-on pas confronté ici aux limites du volontarisme politique et aux contradictions qui l’alimentent ? En faisant référence à l’exemple montréalais, l’auteur propose quelques éléments d’interprétation susceptibles de contribuer à une évaluation de la portée du développement local en milieu urbain.

Local development in urban areas: A controversial model

Since the end of the 1970’s, the city of Montreal has been engaged in a debate on its future. Community action movements are not the only ones troubled by deteriorating living conditions in certain neighborhoods, but so are politicians, the business sector and the union movement. The theme and the issue of local development seem thus to affect a variety of players who traditionally defended different positions as to the planning and urban development of the city. But can we claim, however, that all these players find themselves on the same wavelength? Are we not confronted here by the limits of political volunteerism and to the contradictions that nourish it? By referring to Montreal’s example, the author proposes some elements of interpretation which carry the potential to contribute to an evaluation of the scope of local development in urban areas.

 

IV. Régulation sociale et médiation politique


Vito Ahtik

Développement économique des communautés locales : déplacements dans la réflexion théorique au cours des années quatre-vingt

Résumé / AbstractArticle complet

Dans le contexte des restructurations des années quatre-vingt, la question du développement local et régional se pose en termes nouveaux. Les problématiques théoriques de l’associationnisme, de la décentralisation et de l’autonomie locale reposent sur des logiques spécifiques et ne sauraient être considérées comme complémentaires. D’autre part, au cours de la dernière décennie sont apparues un certain nombre de dichotomies conceptuelles qui font figure de définisseurs des conditions opératoires plus qu’elles ne relèvent de raisonnements explicatifs. L’article propose quatre thèmes reliés à ce questionnement, qui éclairent les conditions et les conséquences de l’apparition du développement local et régional.

Economic development of local communities: Changes in theoretical reflection during the 1980’s

Within the context of the restructuring taking place throughout the 1980’s, the question of local and regional development presents itself in new terms. The theoretical issues of associationism, of decentralization, and of local autonomy rest on specific concepts and should not be considered as complementary. On the other hand, during the last decade, a certain number of conceptual dichotomies have emerged which act as the definers of operative conditions, more than being derivations of explanatory reasoning. The article presents four themes related to this inquiry that elucidate the conditions and consequences of the appearance of local and regional development.

Marc Mormont

Le local convié au développement

Résumé / AbstractArticle complet

Le développement local se définit par son opposé, à savoir les politiques régionales mises en place dans les années soixante. À partir du cas wallon, l’auteur rappelle à travers quel jeu d’acteurs ces politiques se sont imposées. Le développement local, considéré ici surtout du point de vue des régions rurales, se construit sur deux bases distinctes, sinon indépendantes. D’une part les critiques venues de la base, qui mettent en cause le monopole des institutions régionales et ses effets pervers; d’autre part les critiques venues des sphères du pouvoir économique, qui reprochent à ces institutions leur inefficacité. Le développement local est ambigu, mais il révèle qu’il se produit dans le mode d’action de l’État et dans le rapport à l’économique des glissements qui font du local une réalité renouvelée.

Inviting local communities to participate in development

Local development is defined by its converse, that is to say, policies of a regional nature that were instituted during the 1960’s. Using the case of Walloon, Belgium, the author shows how these policies were implemented by the actors involved. Local development, considered mostly from the point of view of rural regions, is built upon two distinct if not independent bases. On the one hand, criticisms originate from the bottom which challenge the monopoly of regional institutions and its perverse effects; on the other, criticisms originate from the spheres of economic power which reproach the inefficiency of such institutions. Local development is somewhat ambiguous but is rejeuvenated through changes in state action and the relationship with the economy.

Gilles Allaire

Le développement rural et la politique agricole de transition : quel paradigme alternatif au productivisme ?

Résumé / AbstractArticle complet

Un modèle de développement, considéré comme l’articulation entre un régime de reproduction des structures économiques et un mode de régulation qui stabilise ce régime dans une période donnée, se décline à différents niveaux territoriaux, de l’international au local. Selon ce schéma, l’auteur étudie le modèle de croissance des agricultures européennes : sa mise en place après la guerre, puis la crise qui le touche à partir des années soixante-dix, et les problématiques sociales qui le nourrissent au niveau local. La crise est complexe; elle ouvre une période de transition où les problématiques du développement divergent. La question, posée dans sa généralité, est traitée au regard des problèmes posés dans le cadre du développement rural. De nouvelles formes d’entreprises et une recomposition des solidarités locales appellent une réorganisation des systèmes professionnels.

Rural development and agricultural policies in a phase of transition

A « development pattern », defined as an interactive process between the reproduction scheme of an economic structure and a « mode of regulation » which stabilizes the dynamics of this reproduction for a given period, has to be considered at various territorial levels, from an international to a local one. Following this outline, this paper depicts the evolution of the European agricultural growth pattern, starting at the end of World War II, up to its crisis during the seventies, and emphasizes the local social viewpoints which improve this growth pattern. This crisis is complex and opens a phase of transition where conflicts between the concerns of local groups occur. Although the analysis focuses on rural development problems, the question of the choice of a development pattern is stated at a general level. New forms of enterprises are calling for a reorganization of local interdependences and the employment systems.

Juan-Luis Klein

Développement régional et espace local : vers une régulation territorialisée

Résumé / AbstractArticle complet

L’auteur propose une problématique qui replace le développement local dans le contexte du mode de régulation postkeynésien propre aux sociétés industrialisées actuelles. Il insiste sur la territorialisation du social et du politique, et soutient que les nouveaux espaces qui prennent forme au niveau local sous l’action de l’État, des pouvoirs locaux ou des mouvements sociaux sont en quelque sorte une sphère « intermédiaire », un interface entre l’État et l’individu, entre l’économie performante et l’économie précaire, entre les pôles de développement et les régions périphériques. Ce sont des lieux de convergence — ce qui ne veut pas dire de consensus — d’acteurs sociaux d’ancrage différent, comme le fut jadis l’État nation. Autour des espaces locaux s’articulent des configurations stables de rapports sociaux qui permettent la gestion postkeynésienne du social.

Regional development and local space: Towards a localized regulation?

The issue proposed in this article places local development within the context of post-Keynesian economic regulation implemented in industrial societies. The author exposes political and social territorialization and upholds that the new spaces which take shape at the local level (through state action, local powers, or social movements) are an intermediary sphere: an interface between the state and the individual, between the performing and the precarious economy, between the centres of development and the peripheral regions. These spaces are the centres of convergence—which is not to say of consensus—for social activists of differing ideologies as was once with the nation state. Surrounding these spaces are stable configurations of social interaction which permit a post-Keynesian management of the social sphere.

 

Notes de lecture


Louis Guay

Connaissance et action en planification

John FRIEDMANN. Planning in the Public Domain: From Knowledge to Action. Princeton, Princeton University Press, 1987

N/A Résumé / Abstract Article complet

Pierre Hamel

Pour comprendre les inégalités sociales aujourd’hui

Conseil des affaires sociales (Yvon LECLERC, rédacteur). Deux Québec dans un. Rapport sur le développement social et démographique. Boucherville, Gaëtan Morin éditeur, 1989

Ginette PAQUET. Santé et inégalités sociales. Un problème de distance culturelle. Québec, IQRC, 1989

N/A Résumé / Abstract Article complet