Migrants : trajets et trajectoires

Sous la direction de Fernand Gauthier, Serge Larose, Creutzer Mathurin et Émile Ollivier

Migrant : ce mot fut probablement inventé, un jour, par un autochtone de vieille souche étonné puis insécurisé par l’arrivée chez lui d’un étranger. Jusque-là, il connaissait ses voisins, ses proches, des gens modelés (…)

 

cover-LSP14

 
TABLE DES MATIÈRES

 

Fernand Gauthier, Serge Larose, Creutzer Mathurin et Émile Ollivier

Présentation du numéro

Article complet

 

I. La dynamique des systèmes migratoires


Victor Piché

La migration internationale temporaire : son fonctionnement et ses implications pour le Québec

Résumé / AbstractArticle complet

L’auteur analyse les fondements du travail immigrant temporaire. Il souligne l’importance croissante de cette forme d’immigration au Québec pour ensuite, généraliser ce modèle et voir dans la séparation des fonctions de reproduction et de production, de la « famille » et de l’« usine », le fondement économique de l’ethnicité.

Temporary Migration

The author analyses the phenomenon of temporary immigrant work permits. This type of immigration is growing in Québec. The author suggests that the separation of the functions of production from the functions of reproduction, the « workplace » from the « family », constitutes the economic basis for ethnicity.

Serge Larose

De la complexité des motifs de la migration : le cas haïtien

Résumé / AbstractArticle complet

Les interprétations données par des immigrants et des immigrantes des raisons qui les ont amenés à laisser leur pays d’origine sont influencées par leurs origines sociales en même temps qu’elles sont susceptibles de varier avec le temps. L’auteur montre comment, loin de constituer des catégories étanches, les différents motifs migratoires s’enchevêtrent les uns les autres. Il souligne certaines différences dans la formulation des raisons de départ, selon le sexe et l’appartenance de classe au Québec, d’un groupe d’immigrants et d’immigrantes haïtiens installés à Montréal.

Reasons for Leaving: the Complexity of the Haitian Case

The explanations given by immigrant men and women as to why they decided to leave their country vary according to social class as well as over time. The author argues that these explanations cannot be broken down into discrete categories. Rather, they are linked together and form a complex whole. He notes certain differences in the way the situation is described by men and by women, as well as by various social classes of Haitians living in Montréal, Québec.

Deirdre Meintel, Micheline Labelle, Geneviève Turcotte et M. Kempeneers

La nouvelle double journée de travail des femmes immigrantes au Québec

Résumé / AbstractArticle complet

Les doubles exigences du travail rémunéré et du travail domestique des femmes sont vécues différemment dans le pays d’origine et le pays d’immigration. Les auteurs explorent les transformations de cette double journée de travail en terre d’immigration pour quatre catégories de femmes immigrées au Québec, toutes ouvrières ou employées du secteur des services : les Haïtiennes, les Grecques, les Portugaises et les Colombiennes.

Dans une société capitaliste avancée, ces transformations vont dans le sens d’une nucléarisation du travail domestique en même temps que d’une soumission plus grande de l’organisation de ce travail aux exigences de travail salarié.

The New Double Day of Work for Immigrant Women in Québec

The demands of salaried and domestic labour for women change when they leave their home country. The authors look at the changes in the double day of work in the new country for four groups of working-class women immigrants: from Haiti, Greece, Portugal and Columbia. The tendency seems to be towards nuclearization of domestic labour. The schedule and cadences of salaried work impose new organizational constraints on domestic labour.

Alejandro Portes et Robert D. Manning

L’enclave ethnique : réflexions théoriques et études de cas

Résumé / AbstractArticle complet

Ce texte a cherché à mettre en relief les différences systématiques qui existent entre différents modes d’entrée et d’intégration des groupes immigrants. Cette perspective qui s’articule autour de la question des modes d’intégration structuraux, notamment la notion d’enclave ethnique se situe donc en opposition à deux perspectives généralement acceptées : l’une axée sur les modes d’assimilation et l’autre sur la stratification du marché du travail.

À ce titre, le texte marque un progrès par rapport aux descriptions plus générales du processus d’adaptation. La typologie présentée, ici, reste cependant provisoire. De la même façon que des recherches sur les situations particulières de certains groupes ethniques ont permis de modifier, voire remplacer, les hypothèses plus générales existantes, on peut s’attendre à ce que les idées présentées, ici, fassent l’objet de révisions ultérieures. De nouveaux groupes d’immigrants sont en train de changer la composition de l’immigration aux États-Unis. Dans ce contexte, le regain d’intérêt au sujet de l’immigration, ne manquera pas de stimuler de nouvelles études empiriques et de nouvelles hypothèses de recherche.

The Immigrant Enclave: Theory and Empirical Examples

This article discusses the patterned differences among immigrant groups in their forms of entry and labour market incorporation. The view advanced here revolves around the concepts of different modes of structural incorporation and of the immigrant enclave as one of them. These concepts are set in explicit opposition to two previous viewpoints on the adaptation process generally identified as assimilation theory and the segmented labour markets approach.

This discussion then, represents a significant advance from earlier undifferentiated descriptions of the adaptation process. The typology presented here however, constitutes a provisional effort. Just as detailed research on the conditions of particular minorities has replaced earlier broad generalizations, the propositions advanced here will require revision. New groups arriving in the United States at present and a revived interest on immigration should provide the required incentive for empirical studies and theoretical advances in the future.

 

II. Le discours de l’État et les groupes ethniques


Stephanos Constantinides

Ethnicité et pluralisme culturel

Résumé / AbstractArticle complet

L’évacuation de l’« ethnicité » au profit du « culturel » est au centre de la réflexion que propose ici l’auteur. En se livrant à une « analyse politico-théorique » de l’idéologie dominante nord-américaine, il tente de cerner la relation entre le caractère assimilateur de celle-ci, dont toute la sociologie américaine des relations ethniques porte la marque de par ses concepts mêmes, et les idéologies des révolutions libérales des XVIIIe et XIXe siècles. Mais, l’idée de nation que ces dernières avaient mise de l’avant comme nouvelle forme d’organisation politique et économique est construite à partir du groupe ethnique dominant autour de l’État. Or, avec la montée croissante des revendications identitaires des groupes ethniques depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, quels types de rapports peuvent exister entre la communauté majoritaire qui contrôle l’État et cherche à reproduire sa culture et les autres, minoritaires, qui cherchent à survivre ? Et, n’y a-t-il pas lieu de voir une opposition entre le pluralisme culturel qui est apparu comme solution et l’ethnicité, puisque l’idéologie d’État-nation de la bourgeoisie fait partie des fondements du capitalisme moderne ?

Ethnicity and Cultural Pluralism

The shift in emphasis away from the concept of « ethnicity » in favour of the concept of « culture » is the focus of this article. The author’s theoretical political analysis of North-American dominant ideology sheds light on the relationship between assimilation theory, which is inherent in the basic sociological concepts of ethnic relations in America, and the ideologies of the liberal-bourgeois revolutions of the XVIIIth and XIXth centuries. The idea of the nation put forward at that time, as a new political and economic structure, evolved from the dominant ethnic group’s view of the State. In the period since World War II, there has been a resurgence of ethnic identities. What types of relationships are possible between the dominant ethnic group which controls the State and seeks to reproduce its own culture and other minority ethnic groups which seek to survive? Is there a contradiction between cultural pluralism, which is seen as a solution, and ethnicity in view of the fact that the bourgeois ideology of the Nation-State is still a basic feature of modern capitalism?

R. Kalinago

Discours de l’État et récupération des cultures

Résumé / AbstractArticle complet

Avant juin 1982 jusqu’aux Assises nationales de l’immigration, aucun gouvernement français n’avait pris en compte la réalité culturelle des habitants de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et de la Réunion. Les populations des départements d’outre-mer, sont nées d’une violence entretenue pendant trois siècles par des colons français immigrés. C’est une loi de 1946 qui décide que les habitants de ces territoires deviennent français, en érigeant les départements d’outre-mer. Il n’y a alors aucune reconnaissance de la spécificité des peuples qui les habitent.

Les « Assises nationales des originaires d’outre-mer » ont réveillé des espoirs insoupçonnés puisque la gauche au pouvoir parle alors « de reconnaître les spécificités et de respecter les différences ». Cependant, suite à ces assises, trois décisions furent prises, sans consultation ni participation des assemblées régionales; trois ans après, rien n’a encore été réalisé.

State Rhetoric and Cultural Co-optation

Before June 1982 and up until the National Conference on Immigration, no French government had dealt with the cultural problems faced by residents of Guadeloupe, Guiana, Martinique and Reunion. The Overseas Departments were the result of three centuries of violence by French colonizers. The inhabitants of these territories became French nationals under the provisions of a law passed in 1946. The specificity of the people involved was not however, recognized.

The « National Conference on Overseas Residents » raised new hope especially because the new Socialist government spoke about « recognizing specific characteristics » and « respecting differences ». Since then however, three major decisions have been taken without consultation nor participation of the Regional Assemblies. Three years later, no concrete results are visible.

Daniel Gay

Réflexions sur les politiques ethniques du gouvernement fédéral canadien 1971-1985 et du gouvernement du Québec

Résumé / AbstractArticle complet

À partir principalement des documents officiels des gouvernements canadien et québécois, l’auteur procède à une étude minutieuse de leur politique multiculturelle, tout en dégageant leurs similitudes et leurs différences. Il ressort de l’analyse que les politiques ethniques sont axées sur l’idée centrale que l’individu ne peut jouir de sa liberté qu’en autant qu’il n’est pas coupé de son ethnie. Ainsi, l’État, en garantissant la pleine existence de cette dernière, contribue également à l’épanouissement individuel. D’où la principale importance du pouvoir de l’État qui l’habilite à garantir la survie de l’ethnie comme celle de l’individu.

Cependant, la politique fédérale du multiculturalisme et la politique québécoise de la convergence culturelle entraînent dans leur conceptualisation même l’assimilation aux groupes dominants. Enfin, si la politique multiculturelle est un élément non négligeable dans la construction de l’unité du Canada, il en est tout autrement pour le Québec qui cherche à sauvegarder sa particularité.

Critical Reflexions on Ethnic Policy: Canada and Québec

The author carefully analyses similarities and differences between multicultural policies of the Québec and Canadian governments as evidenced by official documents. The main theme inherent in these documents is that the individual cannot enjoy freedom if he is cut off from his ethnic community. Thus the State, by supporting the existence of ethnic communities, enrichens the life of individuals. State power is legitimated in terms of support for ethnic communities as well as individuals. Nevertheless, the policies of both the federal (Canadian) and Québec (provincial) governments tend to encourage assimilation. The author concludes that while multicultural policy of the federal government does make a contribution towards Canadian unity, the situation is different in Quebec where the goal of protecting a cultural heritage is also seen as necessary.

 

III. Migration et multiplicité d’identités


Pierre Mannoni et N. Barthe

Le jeu des identités culturelles dans les relations interethniques et intra-ethniques chez les migrants

Résumé / AbstractArticle complet

Le phénomène de la migration est l’un des principaux cas de confrontation de groupes humains d’origines culturelles diverses. Ce fait impose des ajustements permettant, notamment aux migrants, de s’intégrer dans la société d’accueil avec le plus d’efficacité et de rapidité. Les individus concernés sont astreints, pour répondre à ces nécessités d’adaptation, à un remaniement psychologique plus ou moins important et plus ou moins réussi. Car les relations interculturelles supposent toujours des situations de compromis entre deux (ou plusieurs) cultures et le résultat n’est pas acquis d’avance. On peut distinguer finalement quatre grands cas de figures suivant que l’on a affaire à des groupes culturellement hétérogènes (relations interculturelles) ou à des groupes culturellement homogènes (relations intra-culturelles), et que ces rapports vont dans le sens de la réduction des différences ou, au contraire, de leur maintien, voire de leur exagération. Ce qui débouche sur quatre situations assez nettement distinctes :

(1) Sous la poussée de l’ethnocentrisme, les cultures étrangères se repoussent et s’ordonnent à une hiérarchie, le racisme représentant la forme la plus aiguë.

(2) Le désir de fusion des migrants peut être tel qu’ils s’efforcent d’adopter la culture du pays d’accueil et témoignent même d’une attitude « patriotique » plus marquée que les ressortissants ordinaires.

(3) Des groupes de même culture, reprenant contact après séparation, pratiquent le plus souvent une assimilation d’autant plus aisée que les membres du groupe d’accueil et du groupe qui se déplace ont les mêmes référents culturels.

(4) Enfin, ces relations intraculturelles peuvent être entravées par des différences idéologiques provoquant un ostracisme d’un côté et la recherche d’une identité culturelle autonome de l’autre.

Cultural Identity in Inter- and Intra-Ethnic Relations Amongst Immigrant Groups

Immigration is one of the main ways through which various cultural groups come into contact. Adjustment is necessary so that immigrants can integrate into the host society in the most efficient and rapid manner. These adjustments imply psychological adaptation for the individuals concerned, the intensity of which and the success of which vary considerably. Intercultural relations involve compromise between two (or more) cultures and positive results are by no means guaranteed.

(1) Ethnocentric tendencies can cause cultural groups to repel each other. An hierarchy is established, the most extreme expression being racism.

(2) The desire to be accepted can be so strong for certain immigrant groups that they become more « patriotic » than the citizens of the host country.

(3) Groups of the same culture, which renew contact after a period of separation, are assimilated more easily since the host group and the immigrant group share common cultural references.

(4) Intracultural relations can be problematic when ideological differences lead to ostracism on the one hand and the affirmation of independent cultural identities on the other.

Liliane Sayegh

La migration et la santé mentale

Résumé / AbstractArticle complet

Cet article a pour objectif de soulever la problématique du rapport, établi par nombre d’études, entre la migration et la santé mentale. La controverse que l’on retrouve dans la littérature précise, plus particulièrement, que les recherches empiriques sur ce sujet n’ont pas encore réussi à identifier les variables prédominantes dans ce rapport, ni à prévoir la direction que ce rapport prendrait, compte tenu des diverses variables considérées. Il est donc prématuré d’essayer d’interpréter ou de généraliser à partir des résultats que nous avons présentement, mais nous sommes déjà en mesure de poser de nouvelles questions et d’explorer de nouvelles voies qui élargiront, certainement, une perspective trop unidimensionnelle.

Immigration and Mental Health

This article discusses the relationship between immigration and mental health which has been the subject of several recent studies. Empirical research has not yet been able to conclusively identify the most significant variables involved nor has it been able to determine the direction of this relationship. It is thus premature to try to interpret or generalize on the basis of the evidence available to date. It is possible however, to reformulate some of our questions, to explore new avenues and to go beyond one-dimensional perspectives.

Emerson Douyon

Intervenir sur la différence : un défi

Résumé / AbstractArticle complet

Face à leurs pratiques d’intervention sur la clientèle haïtienne de la diaspora, les intervenants noirs s’interrogent. Un point sur lequel se dessine un consensus est l’échec des modèles d’intervention à l’occidentale sur ce type de clientèle. L’auteur souligne le rôle du Vaudou haïtien dans la constitution de réseaux parallèles de soins où les pauvres, les opprimés recherchent d’autres modes de solution à leurs problèmes psychologiques que ceux qui leur sont fournis par la psychiatrie traditionnelle.

Dealing with Differences: A Challenge

Haitian therapists have been raising new questions concerning therapeutic methods for Haitian patients of the diaspora. There seems to be a consensus that western therapeutic models are largely ineffective for these patients. The author notes that Voodoo practices continue in parallel care networks. The poor and oppressed seek different types of solutions to their psychological problems than those offered by traditional psychiatry.

 

IV. Les pratiques de l’intervenant social : modèles d’intervention


Fernand Ouellet

Vers un virage interculturel en éducation

Résumé / AbstractArticle complet

L’auteur présente dans le texte une définition de l’éducation interculturelle axée principalement sur la compréhension de diverses cultures et la communication sociale. Après avoir effectué un ensemble d’entrevues auprès d’anthropologues et de sociologues de la culture, l’auteur a mis au point un modèle-type de l’ensemble des stratégies cognitives nécessaires à la compréhension interculturelle. Puis, il débouche sur quelques perspectives interculturelles dans le domaine de l’éducation en mettant nettement l’accent sur la nécessité préalable de la formation des enseignants avant même la révision des programmes.

A Turning Point in Cross-cultural Education

The author begins by defining his conception of cross-cultural education which is based on an understanding of various cultures and social communication. After a series of consultations with cultural anthropologists and sociologists, the author devised a model for the various cognitive strategies involved in cross-cultural understanding. He goes on to discuss cross-cultural perspectives in education and emphasizes the importance of teacher training before any attempt is made to define specific programmes.

Yveline Côté

La formation des formateurs à la communication sociale : une approche globalisante

Résumé / AbstractArticle complet

Yveline Côté, tout en rappelant que la notion de communication, ces dernières années, a été largement galvaudée, en présente, dans un premier temps, une définition, en dégage ses composantes ainsi que les conditions qui lui permettent de retrouver sa signification sociale. Dans un second temps, en l’appliquant au champ scolaire en particulier, l’auteur montre comment l’école aux prises avec les problèmes des cultures différentes et différenciées peut trouver là une chance de renouvellement si elle prend connaissance des règles de la communication sociale.

Training Resource Persons in Social Communication: A Global Approach

Although the notion of social communication has been bandied about somewhat too freely in recent years, the author emphasizes the importance of this concept if it is properly defined. She then goes on to discuss various aspects and conditions which must be considered if this term is to have any social significance. The usefulness of this concept in relation to problems faced by schools in multicultural settings is discussed. The author concludes by suggesting that these schools have the opportunity to make significant progress if they develop their understanding of the rules of social communication.

Noël Ferrand

La formation des immigrants en France : bref rappel historique

Résumé / AbstractArticle complet

Dans la crise qui secoue aujourd’hui l’économie française avec la montée toujours non enrayée du chômage, la restructuration des entreprises et la modernisation de l’appareil de production, que deviennent les immigrés venus travailler en France depuis la dernière guerre mondiale ? Quelles sont leurs chances d’adaptation à de nouveaux emplois ?

Tout cela peut se lire dans une histoire : celle de la formation proposée à ces groupes au cours des 30 dernières années; mais aussi dans des orientations : celles données aujourd’hui par les organismes gouvernementaux appelés à financer les actions de formation pour les immigrés.

L’auteur tente de donner un aperçu d’ensemble de cette problématique, et essaie de faire apparaître les contradictions qui la traversent.

Retraining Opportunities for Immigrants in France

The crisis which has shaken the French economy has sent unemployment figures up, while forcing companies to reorganize and modernize the production process. In this context, what is the fate of immigrants who have come to France since the last world war? What are their chances of adapting to new types of jobs?

We can get some idea of the answers to these questions by looking at the retraining programmes offered to immigrants over the last thirty years. The present policy orientations of the various government bodies involved in this area are also looked at here.

The author sketches an overall portrait of the situation and focusses attention on the crucial problem areas.

Maurice Chalom

Notes de réflexion sur une pratique d’alphabétisation auprès d’immigrants

Résumé / AbstractArticle complet

Dans cet article, l’auteur tente de démontrer que la compréhension de la situation de l’immigrant en processus d’intégration, du point de vue psychologique et culturel, est une donnée essentielle à prendre en considération lors d’une intervention en alphabétisation.

Une approche centrée sur l’apprenant doit nécessairement se moduler en fonction des principaux moments du trajet migratoire et tenir compte des changements psychosociaux vécus par l’immigrant.

Dans cette perspective, l’alphabétisation déborde le simple transfert de connaissances et nécessite une formation appropriée de la part des intervenants, ainsi qu’une plus grande consultation entre les différentes communautés culturelles et les organismes éducatifs de la société d’accueil.

Reflexions on Literacy Education for Immigrants

The author argues that successful literacy education depends upon an understanding of the integration process in which the immigrant is involved, both from a psychological and cultural perspective.

An approach which focusses on the learner must take into consideration the important phases of the immigration process together with the social and psychological changes involved.

Literacy education then, means something more than simply transferring knowledge and requires appropriate training for educators. Furthermore, more and better consultation mechanisms are needed between education institutions and the various cultural communities in the host society.

Jean Galap

Réflexions préliminaires à des actions politiques et sociales en faveur des enfants de l’immigration antillaise

Résumé / AbstractArticle complet

Sans vouloir être démobilisateur, l’auteur vise à attirer l’attention sur les conséquences sociales et idéologiques d’un culturalisme à tout crin. Cette réflexion découle de plus de 10 années de recherche et d’écoute de communautés vivant en France et constituées de migrants originaires de la Guadeloupe et de la Martinique, descendance comprise.

Dans un développement sur trois axes, l’auteur fait la démonstration qu’une idéologie culturalisante porte en elle l’intolérance, l’exclusion et même le racisme : (1) Réflexions autour de concepts caractérisant les enfants de migrants, (2) Problématique des enfants de migrants antillais, (3) Néo-antillanité, néo-francité et Noirs français.

En définitive, l’article répond à la question suivante : « Dans quelle mesure, l’enfant de migrant ne serait-il pas porteur d’un devenir autre que celui du pays d’origine et que celui du pays d’accueil ? »

En réponse, l’auteur conclut qu’une culture qui peut s’affirmer devient plus tolérante car plus sûre d’elle-même; c’est ce qui permet aux enfants de migrants de recevoir une double culture moins inégalitaire d’où ils pourront tirer leur propre synthèse.

Some Ideas to be Considered Before Taking Social and Political Action in Support of Children of West-Indian Immigrants

Without meaning to discourage admirable intentions, the author seeks to focus attention on some social and ideological consequences of an all-out culturalist approach. The thoughts presented here are the result of more than ten years work and involvment with groups of immigrants which have come to France from Guadeloupe and Martinique.

The author shows how a culturalist approach carries the seeds of intolerance, exclusion and even racism. Three major areas are discussed :(1) The concepts used to understand the situation of immigrant children in general; (2) Current perspectives on the situation of children of West-Indian immigrants; and (3) The concepts of « New West-Indians », « New-French citizens » and « French Blacks ».

In essence, the article attempts to come to terms with the following question: « To what extent is the destiny of immigrant children different from the examples provided by either their home country or the new country? »

The author concludes that a culture becomes more tolerant when it can express itself freely because it has more self-confidence. This allows immigrant children to receive a double culture and makes it possible for them to work out their own synthesis.

 

V. Sociétés intégratrices et migrants


M. Nicolet et A.-N. Perret-Clermont

Les rapports entre déracinement et enracinement culturel dans le cadre des phénomènes de migration et de transmission de connaissances

Résumé / AbstractArticle complet

Cet article, empruntant son cadre théorique à la psychosociologie de l’apprentissage, se propose d’étudier la nature des obstacles, des malentendus, des difficultés de compréhension pouvant apparaître lors de l’établissement, au sein de la situation didactique, d’une communication entre maître et enfants de migrants à propos d’objets de savoir.

En particulier, il sera analysé l’impact sur la relation didactique, de la cristallisation d’autres enjeux que ceux contenus dans la transmission de connaissances et du transfert possible de significations de l’expérience de la migration à celle de la scolarisation, toutes deux présentant des analogies par le fait qu’elles questionnent les liens avec la culture et le milieu d’origine.

Dans la dernière partie, la question sera abordée de savoir si l’école peut être autre chose qu’un facteur de déracinement et qu’un lieu de stigmatisation, et si elle peut, et à quelles conditions, devenir l’occasion d’un meilleur enracinement et d’une élaboration des rapports entre univers de référence différents.

The Relationship Between Breaking and Reforming Cultural Roots: Immigration and Cultural Learning

This article uses a psychosociological theoretical framework to analyse the obstacles and misunderstandings involved in communication between teachers and immigrant children.

The authors point to the importance of factors which are extraneous to the learning process proper and suggest ways that the experience of immigration can be put to use in the learning process. The immigrant experience is similar to the learning experience in that both raise questions concerning one’s culture and one’s social environment.

The last part of this article seeks to discover whether school must necessarily break cultural roots or whether it may not nurture them by enlarging the scope of cultural references.

Robert Vachon

Système politique intégrationniste et identité culturelle

Résumé / AbstractArticle complet

Sans chercher à condamner en bloc, ni le système mondial dans lequel nous vivons, ni toute action ou même politique d’intégration culturelle, l’auteur, dans une première partie, cherche 1) à prendre conscience, un peu plus, de la nature du système (humanisme, norme mondiale, mégamachine), 2) de son caractère intégrationniste incompatible avec les cultures, 3) à partir d’un exemple pris du domaine politique : l’État-nation moderne.

Dans une seconde partie, il examine 1) ce que l’on peut faire devant un tel état de choses : comment s’émanciper d’un système politique intégrationniste, tout en étant, forcément, à l’intérieur de lui, 2) en ayant soin de l’illustrer par quelques exemples bien concrets, pris de la pratique politique du Centre Interculturel Monchanin de Montréal.

Cultural Identity and the Integrationist Political System

Without blindly condemning the world system within which we live, nor systematically finding fault with every action or policy favouring cultural integration, the author seeks, in the first part of this article, to become aware (1) of the nature of the system (humanism, world norms, megamachine), (2) of the homogenizing tendencies which threaten existing cultures, and (3) of the characteristics of the modern Nation-State.

In the second part of this article, he examines: (1) what can be done in the present context to change the « integrationist » political system even though we are necessarily a part of that system, (2) some concrete measures which are part of the political strategy proposed by the Monchanin Intercultural Center of Montreal.

Anne LaPerrière

Les paradoxes de l’intervention culturelle : une analyse critique des idéologies d’intervention britanniques face aux immigrants-es

Résumé / AbstractArticle complet

Plusieurs idéologies concernant l’insertion sociale des immigrants-es ont été expérimentées ces 25 dernières années en Grande-Bretagne. Ces expérimentations ont mis en lumière les limites de chacune et les effets paradoxaux qui s’ensuivent, faisant ressortir la nécessité de recherches qualitatives sur les processus d’insertion sociale des immigrants-es et des minorités ethniques et sur les paramètres politiques de l’intervention dans ce champ.

The Paradoxes Inherent in Multicultural Policy: An Analysis of British Approaches

Various approaches to the issue of social integration of immigrants have been tried over the last twenty-five years in Great-Britian. The drawbacks of each approach have become apparent as have the paradoxical consequences of these efforts. More quantitative research is necessary concerning the process of social integration of immigrants and ethnic minorities. The political parameters of action in this area must also be re-examined.

 

Notes de lecture


Victor Piché

Immigration et ethnicité : une revue des revues

N/A Résumé / Abstract Article complet

Fernand Gauthier

Paul B. Pedersen, Norman Sartorius et Anthony J. Marsella (Eds), Mental Health Services : The Cross-Cultural Context, Beverly Hills, Sage Publications, 1984

N/A Résumé / Abstract Article complet

Fernand Gauthier

William B. Gudykunst, Lea P. Stewart et Stella Ting-Toomey (Eds), Communication, Culture and Organizational Processes, Publication annuelle du Speech Communication Association’s (SCA) International and Intercultural Division, Beverly Hills, Sage Publications, vol. 9, 1985

N/A Résumé / Abstract Article complet

Creutzer Mathurin

Lois Foster and David Stockley, Multiculturalism: The Changing Australian Paradigm, Multilingual Matters, 1985

N/A Résumé / Abstract Article complet

Fernand Gauthier

Michael Quinn Patton (ed), Culture and evaluation, New Directions for Program Evaluation, Evaluation Research Society, San Francisco, Jossey-Bass Inc., Publishers, 1985

N/A Résumé / Abstract Article complet

Serge Larose

Portes, Alejandro et Robert L. Bach, Latin journey. Cuban and Mexican immigrants in the United States, Berkeley, University of California Press, 1984

N/A Résumé / Abstract Article complet

Creutzer Mathurin

Marie-Louise Lefebvre, Huguette Ruimy Van Dromme et Léon Van Dromme, L’école et l’intégration des communautés ethno-culturelles au Québec : une étude des perceptions des leaders ethniques, Université du Québec à Montréal, 1985

N/A Résumé / Abstract Article complet

Creutzer Mathurin

Raimundo Dinello, Adolescents entre deux cultures, CIEM/L’Harmattan, 1985

N/A Résumé / Abstract Article complet