Le mouvement pour le désarmement et la paix

Sous la direction de Jean-Guy Vaillancourt et Ronald Babin

Très rapidement et à la grande surprise de plusieurs, la grande remobilisation actuelle en faveur du désarmement et de la paix est en train de devenir l’événement majeur des années 80. (…)

 

cover-LSP12

 
TABLE DES MATIÈRES

 

Jean-Guy Vaillancourt et Ronald Babin

Présentation du numéro

Article complet

 

I. Le nouveau mouvement pour le désarmement et la paix


Zsuzsa Hegedus

Orientations et dynamiques du mouvement de paix : une protestation démocratique à la recherche d’un nouveau modèle de sécurité

Résumé / AbstractArticle complet

Bien au-delà d’une simple « vague pacifiste », l’actuel mobilisation antiguerre constitue, en fait, une lutte nouvelle pour l’ouverture d’un espace public autour du problème de la sécurité, problème qui crée une controverse fondamentale et sans précédent dans plusieurs milieux. La protestation contre les politiques de défense et pour un nouveau modèle de sécurité conduit à une réflexion sur des solutions alternatives qui seraient davantage en mesure d’assurer autrement et réellement la sécurité collective. Ce phénomène serait le reflet du développement d’une nouvelle éthique de la responsabilité civile à l’Ouest, à l’Est et dans le Tiers-Monde et qui se manifesterait différemment selon les régions.

A Democratic protest movement in search of a new model of security: Orientations and dynamics of the peace movement

Today’s antiwar movement is more than a new trendy issue. It forces public scrutiny and discussion of the issues involved in national security. A discussion of this nature is without precedent in many areas. The protest movement concerning defence policy and a new model of collective security raises the question of alternative solutions capable of providing effective collective security. This phenomenon reflects the development of new ethics of civil responsibility in both East and West as well as in the Third World.

Ronald Babin et Jean-Guy Vaillancourt

Le néo-pacifisme québécois

Résumé / AbstractArticle complet

Le clivage des années 60 de la gauche québécoise, qui s’exprime à la fois dans sa composante politique et sa composante contre-culturelle et alternative, maintient son impact sur l’actuel mouvement antiguerre. En effet, il est assez remarquable que cette différenciation se fasse encore sentir puisque le mouvement des années 80 est traversé à nouveau par ces mêmes tendances. Ce qui surprend aussi, c’est l’importance des effectifs provenant des nouveaux mouvements sociaux. Ce dernier trait essentiel vient donner une poussée provoquant un élargissement de la problématique et une volonté de progresser vers la réunion des diverses forces sociales progressistes qui s’engagent dans la lutte pour le désarmement et la paix. Ce texte analyse cette double dynamique et permet de mieux situer l’originalité de ce nouveau mouvement antiguerre ainsi que les éléments qui le distinguent des deux mouvements qui l’ont immédiatement précédé (le mouvement antibombe des années 50 et le mouvement contre la guerre du Vietnam des années 60 et 70).

The New peace movement in Québec

The split which occured in the Québec left during the 1960’s between a more politically activist wing and a counter-cultural movement, has continued to make itself felt in today’s anti-war movement. A new generation of activists however, which is involved in new social movements, has provided a richer perspective and a new determination to achieve a kind of pluralist unity within the ranks of progressive movements in favour of peace and disarmament. This article analyses the dynamic tensions inherent in the new anti-war movement a well as the aspects of this movement which clearly distinguish it from earlier protest movements, in particular the « Stop-the-Bomb » movements of the fifties and the anti-Vietnam war movements of the sixties and seventies.

Claus Offe

Nouveaux mouvements sociaux et nouveau mouvement pour la paix

Résumé / AbstractArticle complet

Dans cette partie d’entrevue, Claus Offe expose sa vision de l’avenir du socialisme vue sous l’angle des nouveaux mouvements sociaux porteurs de nouvelles aspirations et d’un nouveau paradigme politique plus ouvert. Les nouveaux mouvements sociaux, ne sont pas une vision prémoderne et obscure, mais plutôt une critique neuve de la modernisation, une résistance contre ses inconvénients et une tentative d’augmenter la capacité d’apprentissage du système social pris dans sa totalité. La théorie et les politiques socialistes devraient être actualisées en tenant compte réalistement des questions d’emploi et de chômage, de défense des droits démocratiques, de pollutions écologiques, et de paix, ce qui permettrait d’accélérer la transformation de la théorie du « socialisme démocratique » en « écosocialisme ».

Nuevos movimientos sociales y nuevo movimiento pour la paz

This excerpt of an interview with Claus Offe presents his views on the future of socialism. This future is profoundly affected by the presence of new social movements which have made possible a more flexible political paradigm. These new social movements provide a new critique of modernization which is not reactionary. On the contrary, they are a progressive form of resistance against shortcomings of modernization and tend to increase the capacity of positive adaptation of the social system as a whole. Socialist theory and policy should be brought up to date concerning such issues as employment/unemployment, democratic freedoms, pollution and world peace. These issues play a vital role in the transition from a theory of « democratic socialism » to a theory of « ecological socialism ».

 

II. Des éléments pour une mise en situation


Rose Csicsai

Le mouvement canadien pour la paix, 1920-1980

Résumé / AbstractArticle complet

Cette histoire du Mouvement canadien pour la paix passe en revue les principales influences socio-politiques qui ont fait émerger l’activité pacifiste. L’étude des origines et des buts des groupes pacifistes canadiens est résumée et divisée en quatre périodes : après la Première Guerre mondiale, après la Deuxième Guerre mondiale, après 1963 et la fin des années 70. Cette étude conclut sur la proposition que le mouvement pacifiste canadien illustre le développement d’une nouvelle conscience collective, c’est-à-dire un processus de politisation dans lequel les citoyens sont amenés à s’impliquer dans les prises de décisions politiques.

The Canadian peace movement, 1920-1980

This history of the Canadian peace movement reviews the larger socio-political influences that prompted peace activism. Summaries of the founding and aims of Canadian peace groups are separated into four time frames: after World War I, after Wold War II, after 1963, and the late 70’s. The paper concludes with the proposal that the Canadian peace movement portrays the development of a new collective consciousness, that it is a politicalization process whereby citizens are involved in political decision-making.

Alan Silverman

Une entrevue avec James Endicott

Résumé / AbstractArticle complet

Ce texte présente une courte entrevue avec J.G. Endicott, ex-président du Conseil canadien de la paix (1948-71) et ancien membre du Conseil mondial de la paix. Il explique comment il est venu au mouvement de la paix et présente le travail qu’il a effectué durant les années 50 et 60. Il donne ses impressions sur ce qui distingue le mouvement de cette époque du nouveau mouvement pour le désarmement et la paix et rappelle les raisons derrière sa démission de 1971, à la suite d’une réflexion critique concernant les événements de Tchécoslovaquie (1968) et du Bangladesh (1971).

An Interview with James Endicott

J.G. Endicott was chairman of the Canadian Peace Council during the period from 1948 to 1971 and a former member of the World Peace Council. He explains how he became involved in the peace movement and describes his work during the fifties and sixties. He gives his impressions concerning the differences between the peace movements then and now. Finally, he explains how his analysis of the events in Czechoslovakia (1968) and in Bangladesh (1971) led him to resign from his posts of responsibility in 1971.

Eric Shragge

Le mouvement canadien pour la paix : dans ou contre l’État

Résumé / AbstractArticle complet

Sont comparées ici deux façons d’aborder la question du désarmement. L’une, modérée, est celle qui se manifeste le plus au Canada. À la longue, cependant, en mettant l’accent sur l’action parlementaire et en affirmant que la voie vers la paix doit être celle des négociations multilatérales entre États, elle va compromettre le mouvement pour le désarmement et agir à l’encontre de ses objectifs. L’autre façon par contre, radicale celle-là, privilégie une action extra-parlementaire et préconise les initiatives unilatérales, le non-alignement, l’opposition aux armes classiques et à l’intervention dans le Tiers-Monde. La méthode radicale est la seule méthode réaliste pour quiconque veut que les objectifs du désarmement et de la paix mondiale aient quelque chance d’être atteints.

The Canadian peace movement: within or against the State

This article compares two ways of dealing with the issue of disarmament. The first approach, termed moderate, is the most widespread in Canada. In the long run however, the emphasis that this approach places upon parliamentary action and multilateral negotiations between States, risks to prove counter productive both in terms of the peace movement itself and the objectives it hopes to achieve. The other, more radical approach, favours extra-parliamentary action and encourages unilateral initiatives, non-alignment and opposes development of conventional arms as well as military intervention in the Third World. The radical approach offers the only realistic possibility to achieve the objectives of world peace and disarmament.

 

III. Le sens du non-alignement


Metta Spencer

Pourquoi le mouvement pour la paix ne rallie-t-il pas tout le monde ?

Résumé / AbstractArticle complet

Quelles sont les raisons qui expliquent pourquoi le mouvement pour la paix ne recrute pas tout le monde et comment se fait-il que la question du désarmement ne soit pas, au Canada, une priorité politique ? Selon l’auteure, la complexité des questions soulevées par le problème de la course aux armements et, en corollaire, l’insuffisance des repères partiels, en l’absence de référence idéologique permettant de saisir les événements dans leur ensemble, pourraient expliquer la situation. Les intellectuels sont ici invités à construire cette vision du monde cohérente et nécessaire pour encourager une participation élargie aux mouvements pour la paix.

Why isn’t everybody in favour of the peace movement?

How can we understand the fact that the peace movement in Canada is not actively supported by all sectors of the population and why isn’t the issue of disarmament a political priority? The author suggests that the complexity of the problems posed by the arms race and the lack of clear guidelines for discussion and viable ideological alternatives are important factors. She invites intellectuals to play a more active role in proposing a coherent world view capable of stimulating greater participation in the peace movement.

Dan Smith

Le mouvement européen pour le désarmement nucléaire et le non-alignement

Résumé / AbstractArticle complet

L’auteur souligne la variété et la diversité des mouvements pour le désarmement de l’Europe de l’Ouest. Il suggère de regarder le groupe Désarmement nucléaire en Europe (DNE/END) non pas comme un groupe de coordination des autres militants en Europe mais bien comme un groupe ayant apporté une contribution originale. De fait, l’effort de ce groupe réside dans la réflexion qu’il a su susciter par la publication d’un document intitulé « Appeal for European Nuclear Disarmament » et qu’il a nourri par la suite, par une série de conférences auxquelles il a accollé son nom (END). L’auteur fournit une série d’arguments favorables à l’option du non-alignement pour les mouvements européens et démontre la nature du questionnement fondamental que ce choix soulève.

Nuclear disarmament and non-alignment in Europe

The author describes the wide variety of disarmament movements in Western Europe. He examines the European Nuclear Disarmament movement (END) not as a model for all peace activists but as an original contribution—a source of inspiration amongst others. The efforts of this group have centered around a series of conferences organized to discuss their thought-provoking brochure entitled: Appeal for European Nuclear Disarmament. The author provides a number of arguments in favour of non-alignment and discusses the fundamental issues involved.

Sylvie Mantrant

La France à l’écart ?

Résumé / AbstractArticle complet

Il existe en France un nouveau mouvement de paix indépendant (le CODENE) qui évolue à côté d’un mouvement plus traditionnel et proche de la mouvance communiste. L’auteure identifie et analyse brièvement les facteurs qui occasionnent le retard dans la construction du mouvement indépendant, soit : le consensus des Français concernant « leur » force de frappe, le rôle joué par le Parti communiste français dans le mouvement de la paix, l’attitude de l’Église catholique favorable à la dissuasion nucléaire, et la timidité des syndicats à s’engager dans la lutte pour le désarmement. De concert avec les autres groupes indépendants européens, le CODENE continue toutefois à promouvoir la réflexion sur le non-alignement et s’apprête à lancer une enquête-référendum nationale auprès des Français, concernant la modernisation de l’armement en France.

France: a case apart

A new non-aligned peace movement existes in France: « le CODENE » which is independent of the more traditional peace movement sympathetic to the Communists. The author discusses the reasons why an independent peace movement has been slow to take hold in France. Factors discussed include: the consensus in France concerning their « own » nuclear strike capacity, the role of the French Communist Party in the peace movement, the attitude of the Catholic Church generally favourable to a policy of nuclear deterrence and the reluctance of trade unions to get involved in the struggle for disarmament. Along with other non-aligned European peace movements, the CODENE continues to encourage discussion on non-alignment and is organizing a national referendum/survey concerning a modernization of defense policy in France.

 

IV. Le non-alignement et la lutte pour la paix et les droits de la personne


David Seppo

L’URSS et le mouvement pour le désarmement et la paix

Résumé / AbstractArticle complet

La stratégie et la politique d’armements de l’OTAN sont justifiées en dernière analyse par la « menace soviétique ». Cet article examine les arguments avancés par les dirigeants de l’OTAN et conclut que ceux-ci sont incapables de démontrer que l’URSS aspire à la domination ou à la « communisation » de l’Ouest. La politique soviétique envers l’Ouest porte un caractère plutôt défensif et réactif. Pourtant, le mouvement pour le désarmement et la paix de l’Ouest ne peut pas accepter une telle conception de défense qui est basée sur la privation des petits pays voisins de leur indépendance. C’est cette conception « défensive » qui en fin de compte rend politiquement possible la politique d’escalade de l’OTAN.

The Soviet Union and the peace and disarmament movement

NATO strategy and arms policy is ultimately founded on its evaluation of the « soviet threat ». This article examines the arguments put forth by NATO leaders and concludes that they are unable to demonstrate that the Soviet Union pursues a policy of supremacy or « communization » of the West. Soviet policy towards the West tends to be defensive and reactive. The peace and disarmament movement in the West however, cannot accept such a defense policy when it is based on a policy of a nuclear reprisals against western nations and the denial of independence for Eastern European nations. This type of « defensive » strategy is a key factor in making NATO’s escalation policy politically feasible.

Paul Oestreicher

La paix et les Églises en République démocratique allemande

Résumé / AbstractArticle complet

Comme de nouvelles valeurs sont en jeu, la plupart des Églises, à l’Ouest et à l’Est, reconnaissent qu’elles ne peuvent éviter de débattre la question des armes nucléaires et différentes options se formulent selon la profondeur du questionnement amorcé et l’ampleur des solutions avancées. L’auteur en témoigne pour les pays de l’Est et soulève le rôle particulier que jouent les Églises en RDA où l’on trouve un profond engagement pour la paix. Bénéficiant d’un statut « d’Église à l’intérieur du socialisme », l’Église luthérienne est en mesure d’offrir un espace plus large à la discussion. Elle est aussi capable d’appuyer des objecteurs de conscience, opposés au service militaire, ainsi que la campagne contre la militarisation de la société est-allemande, engagée par des groupes autonomes.

The Churches and the peace movement in the German Democratic Republic

Religious groups of all denominations on both sides of the border separating East and West have been forced to come to grips with new values necessary to avert nuclear war. The author discusses the situation in Eastern Europe. In particular he looks at the role of the churches in East Germany where there is a profound commitment for peace. The Lutheran Church enjoys a kind of special status as « Church within Socialism » and has been able to provide a large forum for discussion. It has also supported conscientious objectors and has supported initiatives against the militarization of East-German society.

Zdena Tomin et Jan Kavan

Chartre 77/END : les droits de l’Homme et la paix, un dialogue avec les mouvements pour la paix de l’Ouest

Résumé / AbstractArticle complet

Cette correspondance-témoin, entre Chartre 77 de Tchécoslovaquie et Désarmement nucléaire en Europe (DNE/END) de Grande-Bretagne, offre un aperçu des efforts entrepris, entre autres, par ces groupes pour l’établissement d’un dialogue alternatif et positif entre les peuples de l’Est et de l’Ouest. Le thème sous-jacent est que l’une des conditions préalables à un éventuel rapprochement et à la transformation de l’état de confrontation réside dans le développement de la compréhension mutuelle entre les peuples qui se ferait dans le respect des aspirations et des positions de chacun.

The Charter of 77: Human rights and peace: A dialogue with Western peace movements

The correspondence presented here between the « Charter of 77 » group from Czechoslovakia and the « European Nuclear Disarmament » group from Great Britain offers an example of the constructive dialogue possible between East and West. The underlying theme here is that one of the preconditions for narrowing the communication gap and reducing sources of conflict lies in the possibility of developing mutual understanding between peoples on the basis of respect for the aspirations and positions of all involved.

 

V. L’originalité et l’impact de la protestation des femmes


Phyllis Aronoff

Militarisme et pacifisme : une approche féministe

Résumé / AbstractArticle complet

Cet article examine le phénomène du militarisme à la lumière de l’analyse féministe du patriarcat et permet de faire le lien entre la violence à l’échelle politique et celle qui s’exprime dans la vie quotidienne des femmes. La non-violence « naturelle » des femmes est un mythe et il a des implications. Il faudrait plutôt envisager une approche « naturelle » des femmes et ce qu’elle implique. Quel serait l’apport potentiel d’une approche féministe au pacifisme, dans le mouvement pour le désarmement et la paix, tant au niveau des priorités que des modes de fonctionnement ?

Militarism and pacifism: a feminist approach

This article looks at the phenomenon of militarism in the context of a feminist analysis of patriarchy and discusses the relationship between violence in the political sphere and violence in the daily life of women. The « natural » non-violence of women is a myth which contains implicit implications. The author suggests that it might be more useful to examine the implications of a « natural » approach from the point of view of women. The article then goes on to discuss the contribution of a feminist approach to the peace and disarmament movement both in terms of priorities as well as organizational methods.

Barbara Einhom

Les femmes pour la paix en République démocratique allemande

Résumé / AbstractArticle complet

Des motifs spécifiques ont permis l’émergence de groupes de « femmes pour la paix » en RDA. Ce texte montre comment ces dernières sont reliées à une nouvelle tendance mondiale : celle de la mobilisation à l’Ouest et à l’Est des femmes qui expriment activement leurs inquiétudes et leurs préoccupations face à la militarisation. Parallèlement la répression s’est accrue des deux côtés de la barrière Est-Ouest contre ces femmes qui cherchent à briser l’image de l’ennemi. Face à ce genre de traitement particulier, les femmes est-allemandes sont devenues plus conscientes des problèmes féministes et en viennent progressivement à l’option du féminisme.

Women for peace in the German Democratic Republic

Specific factors have played an important part in the growth of a « Women for Peace » movement in East Germany. This article discusses how this movement is related to a new global phenomenon: the concern of women in both East and West about militarization of society. Women who have sought to break down the monolithic stereotype of the enemy have been met with ever greater repression on both sides of the iron curtain. The particular forms this repression has taken has served to reinforce the feminist consciousness of women in East Germany.

James L. Wood, Patricia A. Wood et Robert A. Mitchell

Sur la ferme à Maggie : les camps pour la paix en Grande-Bretagne

Résumé / AbstractArticle complet

Ce texte aborde une nouvelle forme de protestation politique : le Mouvement des camps pour la paix en Grande-Bretagne. Cette expérience nouvelle fait partie du Mouvement pour le désarmement nucléaire en Grande-Bretagne, lequel englobe, à son tour, la Campagne pour le désarmement nucléaire (CDN). Au début, les femmes campaient de manière plutôt spontanée à proximité de la base aérienne de la commune de Greenham, en signe de protestation contre l’installation des missiles de croisière à ce même endroit. Ce geste théâtral provoqua la création de quelque quatorze camps autour des autres bases militaires américaines en Grande-Bretagne. Le texte se propose de faire ressortir les caractéristiques fondamentales de ces camps de la paix, leur action de protestation contre les armes nucléaires et leurs accomplissements.

On Maggie’s Farm: Peace Camps in Britain

This paper discusses a new form of political protest, Britain’s Peace Camp movement. This novel experiment is part of Britain’s Nuclear Disarmament Movement, which also includes the Campaign for Nuclear Disarmament (CND). Initially, women camped out indefinitely at Greenham Common Air Force Base in protest against installation there of American cruise missiles. This dramatic action prompted the formation of Peace Camps at about fourteen other American military bases in Britain. We hope to show the basic characteristics of Peace Camps, how they go about protesting nuclear weapons, and what they have accomplished.

 

VI. Pour un nouvel internationalisme


Dimitrios Roussopoulos

Le mouvement pacifiste, les mouvements de libération, l’internationalisme et l’interventionnisme des superpuissances

Résumé / AbstractArticle complet

Cet article soulève six points : le premier démontre les dangers de l’interventionnisme; le deuxième souligne la relation entre les armes conventionnelles et les armes nucléaires; le troisième rappelle les conséquences d’un hiver nucléaire sur l’hémisphère sud; le quatrième explique la relation entre les mouvements pacifistes non-alignés et les mouvements de libération nationale; le cinquième témoigne que l’appui des mouvements pacifistes non-alignés pour les mouvements de libération nationale n’est pas non conditionnel; le sixième fait état de la reconnaissance de la part des mouvements de libération nationale des mouvements pacifistes non-alignés.

The Peace movement, liberation movements, internationalism and superpower interventionism

This article raises six important aspects for discussion. The first outlines the dangers of interventionism; the second points to the relation between conventional arms and nuclear arms; the third reminds us of the consequences of a « nuclear winter » in the southern hemisphere; the fourth deals with relations between non-aligned peace movements and national liberation movements; the fifth points out that the support of non-aligned peace movements for national liberation movements is not unconditional. The sixth section of this article concerns the recognition of non-aligned pacifist movements by national liberation movements.

Pierre Beaudet

Pour un véritable « dialogue Nord-Sud » : la rencontre nécessaire entre les mouvements pour la paix et les mouvements de libération

Résumé / AbstractArticle complet

Ce texte veut éclairer les conditions par lesquelles un dialogue est possible entre les mouvements pour la paix dans les pays industrialisés et les mouvements de libération dans ce qu’on appelle généralement le « Tiers-Monde ». Ces mouvements expriment des dynamiques sociales, politiques et idéologiques fort diversifiées, mais ils appellent en commun à une nouvelle définition de la démocratie et des rapports internationaux. Ce fond commun est cependant masqué par divers obstacles idéologiques et politiques que certains parviennent parfois à franchir pour un renforcement mutuel. Les mouvements pour la paix ont à apporter dans ce dialogue de nouvelles réflexions sur les expériences organisationnelles basées sur la démocratie directe. Ils regardent d’une manière rafraîchissante les concepts et les expériences de progrès et de modernité à partir des recherches écologistes et antinucléaires. Ils élaborent de nouvelles formes de mobilisation sociale à partir de l’action de masse non violente. Les mouvements de libération pour leur part regénèrent l’action politique en faisant la jonction entre libération nationale et lutte pour la démocratie. Ils sont l’expression d’un nouveau dialogue entre christianisme et marxisme. Ils cherchent à élaborer un nouveau faisceau de relations internationales non-alignées. Toute recherche d’une voie alternative sur l’espace politique mondial actuel passe par une recherche commune à partir des expériences et des théorisations de ces deux grands mouvements sociaux de la fin du XXe siècle.

Towards an authentic north-south dialogue or Peace movements and national liberation movements: the urgency of partnership

This article seeks to map out possibilities for a fruitful dialogue between peace movements in industrialized nations and national liberation movements in what are generally called Third-World countries. Social, political and ideological realities vary but these movements share common concerns about new forms of democracy and international relations. Various ideological and political obstacles tend to obscure our vision of this common ground but cooperation on these terms can prove to be mutually beneficial. Peace movements have pointed the way towards new paths of developing direct democracy. They have brought new perspectives to problems of progress and modernity from an ecological and anti-nuclear point of view. They have invented new forms of mass action, particularly in the area of non-violence and civil disobedience.

The third world liberation movements on the other hand, have regenerated political action through a new synthesis between national liberation and the struggle for democracy. They have reopened dialogue between Christianity and marxism and are attempting to strengthen non-alignment as a force in international relations. Any serious attempt to define an alternative approach to world political issues must deal with the practical and theoretical contributions which these two mass movements have made to the history of the late twentieth century.

Jean Ziegler

Révolution et légitimité : contribution à l’étude du nationalisme révolutionnaire du Tiers-Monde

Résumé / AbstractArticle complet

L’auteur pose le problème de la légitimité des Mouvements sociaux de la périphérie qui se dressent contre les oligarchies sur-armées du centre. On ne peut en effet poser la nécessaire question du pacifisme sans dire en même temps que dans certain cas — là où l’oppression ne laisse pas d’autre choix — la révolte armée est nécessaire.

A Contribution to the study of revolutionary third-world nationalism: Revolution and legitimacy

The author addresses the issue of the legitimacy of social movements in the periphery which oppose heavily armed oligarchies of the metropolis. The urgent and necessary reflexion on pacifism should not obscure the fact that in certain cases—when conditions of oppression leave no alternative—armed revolt is necessary.

Pierre Galand

Le CNAPD — Belgique

Résumé / AbstractArticle complet

En parcourant l’histoire d’une coordination pacifique, le lecteur percevra son caractère original dans les années 70 en tant que regroupement pluraliste des progressistes. Il verra que le débat et la mobilisation autour des thèmes du désarmement, de la reconversion et du commerce des armes, de l’objection de conscience, ont été jumelés à ceux des luttes de libération, de la solidarité Nord-Sud et des libertés démocratiques. C’est sur la base de ces thèmes que dès 1977, le CNAPD se lance dans le débat « Désarmer pour développer », débat qui va s’articuler principalement autour de la mobilisation antimissiles, ces cinq dernières années.

C.N.A.P.D.—Belgium

Since the 1970’s, this coalition of pacifist movements has played a positive role in maintaining a pluralist progressive movement. It has stimulated discussion and action on such issues as disarmament, reconversion of military industries, the arms trade and conscientious objectors. At the same time, it has sought to link these issues to struggles for national liberation, North-South solidarity and the defense of democratic freedoms.

The CNAPD has been active since 1977 in promoting campaigns on such issues as « Disarmament for Survival » and « Disarmament for Development ». These issues have also been at the heart of their action over the last five years against the installation of new missiles in Western Europe.

 

VII. Mobilisation contre des politiques militaires


Aad Janssen

Le mouvement pour la paix dans les Pays-Bas

Résumé / AbstractArticle complet

À l’aide d’un exposé historique l’auteur trace une brève esquisse du nouveau mouvement pour la paix dans les Pays-Bas. Ce mouvement est actif depuis 1977 et a réussi récemment à faire retarder pour une deuxième fois le déploiement de 48 missiles de croisière ouvrant ainsi la voie pour un possible non-déploiement. Plusieurs organisations sont impliquées dans ce mouvement et la situation politique néerlandaise actuelle est grandement influencée par cette mobilisation antinucléaire.

The Peace movement in the Netherlands

The author briefly reviews the origins of the new peace movement in the Netherlands. This movement is active since 1977 and recently succeeded for a second time in blocking the installation of forty-eight (48) cruise missiles thereby increasing chances that they will never be stationed in the Netherlands. Several organizations are involved in this movement and there can be little doubt that the political climate is clearly influenced by the anti-nuclear movement.

Jan Williams

Le Réseau de l’Atlantique du Nord — Alliance alternative : pour un Atlantique du Nord dénucléarisé

Résumé / AbstractArticle complet

Il y a actuellement une « escalade invisible » dans l’Atlantique du Nord où plusieurs milliers de missiles nucléaires (air et mer) sont déployés à des fins de contrôle et de défense des lignes de communication maritimes. Lieu par excellence de la confrontation Est-Ouest, la sécurité des populations environnantes s’en trouve menacée. Des groupes pacifistes de l’Écosse, de l’Islande et d’ailleurs ont décidé de mettre sur pied le « Réseau de l’Atlantique du Nord ». Ce réseau, avant tout lieu d’échange d’informations, se veut aussi « Alliance alternative » au sens où il envisage une éventuelle transformation de l’actuelle politique de confrontation des deux grands.

En pro de la desnuclearización del Atlántico Norte: la red del Atlántico Norte/Alianza Alternativa

An « invisible escalation » is underway in the northern atlantic as thousands of missiles (air and sea) are being installed for the purpose of controlling and defending maritime communication lines. The security of the population is severely threatened in this strategic area. Pacifist groups from Scotland, Iceland and elsewhere have banded together to form the « North-Atlantic Network ». This network seeks first of all to keep members mutually informed but at the same time, it is also an « alternative network » in the sense that it seeks to transform the present policy of confrontation between the two superpowers.

 

VI. Pour un nouvel internationalisme


Clare Fawcett

Les enfants de Hiroshima : société japonaise et mouvement pour le désarmement au Japon

Résumé / AbstractArticle complet

Le Japon, le seul pays au monde à avoir subi la réalité d’une guerre nucléaire, est renommé comme l’un des leaders dans le domaine des activités pour le désarmement. Cependant, le Japon est aussi légataire d’un militarisme oppressif et d’un contrôle spécialement autoritaire. Cet article discute de la possibilité pour le mouvement pour la paix et le désarmement de changer radicalement l’organisation politique et le partage du pouvoir dans la société japonaise; il commente aussi l’effet qu’a une structure de groupe hiérarchique, caractéristique de cette « société managérielle », sur l’organisation du mouvement pour le désarmement lui-même.

The Children of Hiroshima: the disarmament movement in Japan

Japan—the only country which has experienced the reality of nuclear warfare—has been in the forefront of the struggle for disarmament. At the same time however, Japan has a long tradition of oppressive militarism and authoritarian social control. This article examines the possibilities for the peace and disarmament movement to radically change political power in Japanese society. The effect of a hierarchical « managerial » society on the organization of the disarmament movement is also looked at here.

 

Notes de lecture


Jean-François Beaudet

E.P. Thompson et al., Exterminisme, armement nucléaire et pacifisme, Paris, Presses Universitaires de France, 1983

R. Bahro, Socialism and Survival, London, Heretic Books, 1982

N/A Résumé / Abstract Article complet

Alan Silverman,

Peter Newman, Un pays sans défense : le Canada et ses forces armées, Montréal, Éd. Primeur, 1983

N/A Résumé / Abstract Article complet