Politiques de la Revue

 

Politique anti-plagiat

La revue Lien social et Politiques publie des articles originaux et ne tolère pas le plagiat, incluant l’auto-plagiat. En plus de 30 ans d’existence, la revue Lien social et Politiques a maintenu un haut standard de qualité dans ses publications. Elle reconnaît que le contexte éditorial a évolué avec le développement de la publication électronique et l’apparition de revues prédatrices. Elle s’engage néanmoins à maintenir ce haut standard de qualité et à garantir l’originalité et l’exclusivité des articles qu’elle publie.

Par plagiat, la revue entend toute reproduction non autorisée du travail d’autrui sans citation explicite de la source et de son auteur. Cette définition s’applique au texte, tableau, photographie, figure ou tout autre élément inclus dans l’article.

L’auto-plagiat est considéré comme plagiat puisqu’il contrevient au caractère original de la publication. Par auto-plagiat, la revue entend une reprise in extenso ou partielle (20% du texte soumis à la revue) d’un texte publié par l’auteur dans une autre revue, un ouvrage ou un chapitre de livre. L’auto-plagiat exclut toutefois les publications en ligne de type notes de recherche, working papers ou présentations lors de colloques ou de conférences qui ont fait l’objet d’un travail complémentaire par l’auteur afin d’être publiées dans sa forme définitive par la Revue.

Mesures prises pour lutter contre le plagiat

Dans la situation d’un cas suspect de plagiat où la source n’a pas pu être retrouvée, la revue Lien social et Politiques aura recours à un logiciel anti-plagiat afin d’y soumettre le texte incriminé.

Si un texte présente moins de 20% de similitude avec un texte déjà publié, les auteurs seront contactés afin de fournir une explication et des modifications seront exigées afin de rendre le texte conforme aux politiques de la Revue.

Si le seuil de 20% de similitude est dépassé, le texte sera automatiquement rejeté et un avis de refus sera envoyé aux auteurs.

Ces normes s’appliquent à tous les stades de la publication. Si un cas de plagiat est détecté après la publication d’un article, celui-ci sera retiré de la Revue et une note en fera état sur notre site Web.

 
Politiques de dépôt et d’évaluation

La Revue publie des textes inédits. Les auteurs sont tenus d’aviser la rédaction de tout projet de publication concurrent. Sauf exception (et sur invitation expresse du responsable du numéro), les manuscrits déjà publiés ne seront pas acceptés.

En publiant dans Lien social et Politiques, les auteurs cèdent leurs droits liés à leur article afin d’honorer l’entente de diffusion en accès libre entre l’INRS, l’éditeur de la Revue, et son diffuseur, Érudit. L’auteur doit remplir, signer et numériser le formulaire de cession de droit ci-dessous, et le faire parvenir par courriel (lsp@ucs.inrs.ca).

 

Pourquoi l’auteur doit-il céder ses droits?  

D’abord, parce que la revue Lien social et Politiques doit garantir qu’elle les détient pour qu’Érudit, notre diffuseur, accepte les articles sur sa plateforme. La cession de droits à la revue permet aussi d’utiliser des extraits des articles dans le cadre de la diffusion du numéro sur les médias sociaux (sites web de LSP et de l’INRS, blogues, Facebook, Twitter, etc.). Pendant six mois, à partir de la date de parution du numéro, une campagne de diffusion très active est mise en place et celle-ci s’appuie essentiellement sur le contenu des articles que nous cherchons à mettre en valeur. L’auteur est donc toujours cité lorsque nous utilisons ces extraits, puisque nous fournissons alors un lien qui permet de retrouver l’article sur notre site web ou sur la plateforme Érudit. Finalement, céder ses droits d’auteur à la revue Lien social et Politiques lui permet aussi de recevoir des redevances (minimes, mais importantes) de la part de Copibec pour la reproduction des articles lorsque ceux-ci, par exemple, sont utilisés par des professeurs pour leur enseignement.

 

La Revue n’exige aucuns frais de soumission ou de traitement des articles de la part des auteurs, et n’a pas, par conséquent, de politique d’exonération à cet effet.

Le processus d’évaluation des articles retenus dans le cadre d’appels à contributions se fait à l’aveugle, par les pairs. Seuls les textes jugés de qualité suffisante sont envoyés en évaluation auprès de deux experts externes (les pairs), anonymes, selon les critères d’une grille (voir Directives aux évaluateurs). Le comité de rédaction prend la décision finale sur les articles qui seront publiés. Ces pratiques d’évaluation suivent les normes des revues scientifiques en Amérique du Nord. Les politiques et pratiques rédactionnelles de la Revue contribuent à susciter des contributions originales de grande qualité.

 

Politique d’accès libre

Depuis 2015, Lien social et Politiques est disponible en accès libre. Tous les articles de la Revue sont mis à disposition gratuitement en ligne, via la plateforme Érudit, « permettant à tout un chacun de lire, télécharger, copier, transmettre, imprimer, chercher ou faire un lien vers le texte intégral de ces articles […], sans barrière financière »*, mais à condition d’utiliser uniquement la version publiée des articles à partir du site web de la Revue ou de la plateforme Érudit.

Tel que stipulé dans la cession de droit d’auteur, les auteurs ont la permission d’auto-archiver leurs articles, et de rendre ces derniers disponibles dans un dépôt institutionnel, dans leur version publiée officielle (« Reprint »).

Nous suggérons fortement aux auteurs et lecteurs qui souhaiteraient recommander la lecture d’articles de la Revue à d’autres personnes de guider ces dernières vers le site web de la Revue ou vers la plateforme Érudit, plutôt que de distribuer les PDF des articles eux-mêmes.

 

Pourquoi  consulter préférablement notre site web ou la plateforme Érudit ?

Parce que ces sites permettent de recueillir des statistiques de consultation qui sont les principaux outils utilisés pour démontrer la pertinence de la revue lorsque le comité de rédaction doit rédiger périodiquement des demandes de subventions au Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et au Fonds de recherche du Québec. Si la consultation des numéros de la revue Lien social et Politiques (plus de 1000 articles) est dorénavant disponible sans frais, pour tout le monde, c’est uniquement parce que la revue peut compter sur des subventions publiques. Merci à tous !

 

Directives aux auteurs et aux évaluateurs 

Les auteurs sont invités à utiliser le style bibliographique Lien social et Politiques dans EndNote

Les directives ci-dessous ne s’adressent qu’aux auteurs dont le texte a été retenu par la Revue. 
Voici quatre documents à télécharger : 

 

 

*Définition officielle du libre-accès, selon l’Initiative de Budapest pour l’accès ouvert